Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de harent le varent
  • Le blog de harent le varent
  • : Ces trois regles signifient littéralement : « Ne vois pas », « N'entends pas », « Ne parle pas ». Plus précisément, la doctrine citoyenne signifient « je ne dis pas ce qu'il ne faut pas dire », « je ne vois ce qu'il ne faut pas voir », et enfin « je n'entends ce qu'il ne faut pas entendre »
  • Contact

etre ou ne pas etre

je ne vois pas, ne parle pas et n'entend pas. je ne suis plus rien sinon je mexprime, alors voila l'occassion.

Recherche

2 décembre 2012 7 02 /12 /décembre /2012 08:42

Le voile dit islamique a des origines préislamiques puisqu'il était déjà évoqué par exemple dans la Bible.

Le voile apparaît plusieurs fois dans la Bible, ce qui prouve que le voile existait déjà avant l'avènement de l'Islam.

En effet, l'homme n'a pas été tiré de la femme, mais la femme a été tirée de l'homme ;
Et l'homme n'a pas été créé à cause de la femme, mais la femme a été créée à cause de l'homme.
C'est pourquoi la femme, à cause des anges, doit avoir sur la tête une marque de l'autorité dont elle dépend.

Si c'est une honte pour l'homme de porter de longs cheveux, c'est une gloire pour la femme d'en porter, parce que la chevelure lui a été donnée comme voile.

Mais dans le désert, le sable et la chaleur provoquent salissures et dégradations importante pour la longue chevelure.

Le voile a pour but de protéger la chevelure.

Le hidjab ou hijab, est le voile qui couvre les cheveux. On le trouve entre autre dans les pays du Maghreb. En ce qui concerne le sens religieux, le mot hijab est utilisé cinq fois dans le Coran. Dans aucun cas il ne fait référence au vêtement féminin.

Le mot voile veut dire « rideau », il est devenu le symbole d'une séparation entre la femme et l'homme. En revanche, le mot hijaba le sens de « rideau » pour désigner l'isolement des épouses de Mahomet: « Et si vous leur demandez (aux femmes du prophète) quelque objet, demandez-le leur derrière un rideau : c'est plus pur pour vos cœurs et leurs cœurs». Cette séparation, d'abord réservée aux femmes de Mahomet, se serait ensuite postérieurement étendue aux femmes musulmanes en général.

Mais tous les hommes ne sont pas Mahomet et toutes les femmes ne sont pas les femmes de Mahomet.

Prophète prescris à tes épouses, à tes filles et aux femmes des croyants d'abaisser un voile sur leur visage. Il sera la marque de leur vertu et un frein contre les propos des hommes.

 

Les cheveux mouillés consomment beaucoup d’eaux, quand on sait que l’eau est une denrée rare dans le moyen-orient, tout s'explique. La structure du cheveux est plus malléable, plus brillante et propre avec de l’eau. C'est pour cette raison qu’il est plus économique et plus propre d’avoir une voile sur les cheveux que d’utiliser de l’eau.

Sans voile islamique les femmes devraient laver ses cheveux normalement avec de l’eau chaude ou tiède mais aussi de l’eau pour le rinçage.

 

La beauté des femmes musulmanes ne sont plus à prouver, elles sont coquettes alors avec ou sans voile elles restent de très belles femmes.

Repost 0
Published by harent le varent - dans religion
commenter cet article
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 07:17

Les salariés ; ensemble des animaux domestiques d’une entreprise, comprenant à la fois l’employé et l’ouvrier.

On emploie indifféremment les bestiaux pour travailler dans tous les domaines de la société, à la condition qu'elle soie docile et prés à mourir pour le bien de l’entreprise.

Toutes les bestioles excepté leurs employeurs, ou, dans le langage scientifique, salarier qui est placé, au-dessous du genre humain. Le bestiau est privée de raison, il est une machines à produire du travaille, la pauvre bête. Il travaille malgré son désespoir. Le travaille ne fait pas vivre l'homme, il le rend bête.

La partie animale qui sommeil dans le salarier, donne toute sa plénitude dans le travaille.

C'est une bonne bête, un salarier de peu d'esprit, mais d'un bon naturel.

En 2007, un salarié sur cinq est employé ou ouvrier non qualifié, soit 5,5 millions de salariés. Des ouvriers non qualifiés de l’industrie aux aides à domicile, l’éventail des métiers exercés par ces salariés est large. Mais les employés et les ouvriers non qualifiés ont en commun le fait d’être plus fréquemment en contrat court, à temps partiel ou en situation de sous-emploi que les autres salariés. Ces conditions d’emploi moins favorables expliquent une partie de l’écart de revenu salarial annuel (- 44 %) avec la moyenne des salariés. La prise en compte des ressources globales des autres membres du ménage, ainsi que des prélèvements et prestations sociales, réduit cet écart. Au final, un employé ou un ouvrier non qualifié a en moyenne un niveau de vie inférieur de 24 % à celui de l’ensemble des salariés. 13 % des employés et des ouvriers non qualifiés vivent sous le seuil de pauvreté, deux fois plus que la moyenne des salariés. En particulier, un quart des femmes employées ou ouvrières non qualifiées vivant seules ou mères isolées sont pauvres. Enfin, 14 % des employés ou ouvriers non qualifiés souhaiteraient avoir un autre emploi, en plus ou en remplacement de leur emploi actuel, en premier lieu pour augmenter leurs revenus.

Selon Karl Marx, le salariat est au cœur du système d'exploitation capitaliste car le salarié - réduit à une force de travail marchandisée (travail vivant) - est soumis à la dictature de l'entreprise et du capital(travail mort) sans pouvoir décider démocratiquement de l'usage de la plus-value créée par son travail. En ce sens, un salarié payé n'est jamais qu'un esclave rémunéré.

Le salariéest le travailleur qui vit de la misère versé par un employeur, à la différence du travailleur indépendant, de celui qui exerce une profession libérale, ou de l'entrepreneursont salarié du capitalisme.

 

On entend souvent les financiers et les politiciens expliquer que le salarié étant dans une situation de subordination vis à vis de son employeur, il faut nécessairement un arsenal élaboré de lois protectrices et de dispositifs sociaux très encadrés (salaire minimum, droit de non grève, durée du travail illimité) pour empêcher par exemple les CDI ou tout autre "abus" de l'employer, qui serait en position de force vis à vis de l’employeur.

En fait, le salarié est bien dans une position de subordination vis à vis de l'employeur, il est un esclave du travaille, c’est un homme qui loue sa vie au travail : il est tenu d'exécuter les tâches pour lesquelles il est rémunéré, de même que l'employeur est tenu de le sacrifier en contrepartie. Dans cette situation, bestiaux et employeur sont à égalitéchacun à sa place, leur relation étant fondée sur un le doit de vie de l’employeur (travail contre la vie). Le salarié n'a aucun droit au travailinconditionnel, le salarié peut être licencié si l'employeur fait faillite ou subir des pertes quand le salarié fait mal son travail. L'employeur est obligé de ne garder pas indéfiniment le salarié pour sauver l'entreprise et les dévident aux actionnaires.

Ceux qui objectent que le salarié est dans une position d'infériorité parce qu'il doit gagner sa vie pour pouvoir vivre (comme si ce n'était pas le cas de l'entrepreneur, qui doit réaliser du profitpour assurer la survie de l'entrepriseet des actionnaire) tentent de réinventer un droit au travail qui ne peut exister que dans un pays totalitaire. Rien n'empêche le salarié de se mettre à son compte ou de devenir travailleur indépendant pour adopter la position de "supériorité" que serait à ses yeux celle de l'entrepreneur. Croire qu'il y a de toute éternité, d'un côté les patrons "exploiteurs", et de l'autre les bestiaux "salariés exploités" ressortit à un manichéisme stupide, digne seulement de la propagandepolitico-financiers.

L’employeur est toujours en position de force par rapport au salarié cela découle de façon illégitime du droit positif, et à travers lui de l'influence politique du patronat.

Dans la crise l'abattagedésigne le licenciement à mort des bestiaux de l’entreprise dévolus à la production.

L’abattage des salariés désigne également par extension leur mise à mort pour limiter les pertes, éliminer les animaux jugés nuisible ou dangereux pour le bénéfice, ou enrayer la propagation de salarier.


salariers-bestiaux2.jpg

Oui les salariés sont des bestiaux qu’on envoie l’abattoir pour une poignée de dollars ou de yens.

Repost 0
Published by harent le varent - dans actualité
commenter cet article
27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 19:06

 palestine 1964 a 2004c

 

« Territoires palestiniens occupés » ou « Territoires israélienne» sont les dénominations les plus couramment utilisées pour désigner les territoires de l’ancienne Palestine mandataire britanniquequi furent occupéspar l’Égypteet la Jordaniede 1948 à 1967 puis par Israëlà l’issue de la guerre des Six Joursen 1967.

 

L’ONU a employé « territoires occupés » dans les résolutions 242 puis plus généralement « territoires palestiniens occupés » depuis les années 1970. Le gouvernement israélien parle de Judéeet Samariepour désigner la Cisjordanie et y voit un territoire promise.

 

En 1967, suite à la guerre des six jours, Israëlprend le contrôle de la Palestine suite à sa victoire militaire sur les troupes jordaniennes, égyptiennes et palestiniennes de la Bande de Gaza.

 

L’essentiel des zones habitées par des Palestiniens(arabes) a reçu une autonomie plus ou moins complète après les Accords d’Oslo : ce sont les territoires autonomes palestiniens. Israël continue cependant d’en contrôler et souvent d’en fermer les accès et y mène des opérations militaires (éliminations ciblées, destructions de maisons et d’infrastructures).

 

Ces territoires sont reconnus comme État palestinien par près de cent pays, et d’autres ont reconnu certaines formes de représentation diplomatique. Le conseil national palestinien proclama un « État de Palestine » le 15novembre1988. L’organisation de libération de la Palestine OLPa un statut d’observateur à l’Assemblée générale des Nations unies. Les territoires sont juridiquement occupéspour l’Assemblée générale et le Conseil de sécurité de l’ONU, l’Union européenne, les États-Unis, la Cour internationale de justiceainsi que par la Cour suprême israélienne. Bien que considérant ces territoires comme occupés, certain pays les désigne parfois sous l’appellation simplifiée « Territoires israélienne».

 

Ces territoires sont souvent décrits comme ayant vocation à devenir un futur État palestinien souverain. Leur statut est un élément clé de la résolution du conflit israélo-palestinien.

 

Les territoires revendiqués pour former un futur État palestinien et actuellement administré par l’armée israélienne regroupent les territoires de l’ancienne Palestine mandataire au-delà des lignes d’armistices de la première guerre israélo-arabe. Ils regroupent la Cisjordanie (Jérusalem-Estinclus) et la bande de Gaza.

 

Historiquement,le peuple juif n'a jamais possédé une terre propre à lui. Ce peuple nomade était composé essentiellement de petits commerçants en bijouterie ambulante et de ce fait,ce peuple était éparpillé un peu partout dans le monde(Afrique du nord,Moyen-Orient,Est européen...).

 

palestine 1964 a 2004d

 

 

 

Non, Israel n'occupe pas la Palestine, pour la bonne raison que la palestine n'est pas reconnu comme pays par l'ONU. La Palestine est un nom que les romains ont donné a l'ancien Eretz Israel selon certain. Il est préférable de parler de Judée-Samarie pour souligner l'appartenance de cette terre à Israel. Après la grande dispersion romaine des juifs, des milliers de juifs qui avaient survécus les massacres de masse, s'étaient cachés sur tout le territoire pour éviter la déportation. il y a toujours eu une présence juive en Eretz Israel. Après la grande période d'exile ou dispersion des juifs, c'est la chrétienté qui sera la religion dominante pendant huit siècles. C'est au neuvième siècle que la langue aramaic a été substituée comme principal langage pour l'arabic. Il ne faut pas perdre de vu que les Philistins sont un peuple plus ancien que les Hébreux en terre promise.

 

 

 

"Israël" occupe depuis 1967 deux îles saoudiennes dans un mutisme ferme observé par le royaume qui n'a jamais réclamé leur récupération, dévoile le journal "Al Qods Al Arabi" paru à Londres.
Les îles Tirane et Sanafir sont situées dans le détroit de Tirane qui sépare le golfe d'Aqaba de la Mer Rouge.
En 1967, le président égyptien Gamal abdel Nasser a voulu empêcher l'acheminement des aides à "Israël" via la Mer Rouge, le détroit de Tirane étant l'unique accès maritime économique de l'entité sioniste à l'Asie, selon le journal. Il a demandé au roi saoudien de l'époque, Fayçal Ben Abdel Aziz, d'utiliser les îles en question, situées à 4 miles de la station balnéaire égyptienne de Charm el Cheikh, dans la guerre contre "Israël". Cependant, ce dernier s'en est emparée. Ces deux îles ne sont pas occupé par Israël comme la Palestine.

 

 

 

Israël a « sécurisé » sa frontière nord, d’une part avec l’annexion du plateau du Golan, conquis en 1967, et d’autre part avec l’occupation du Liban sud jusqu’en mai 2000. Les tracés frontaliers de 1923 et la ligne de cessez-le-feu de juin 1967 entre Israël et la Syrie sont un des enjeux des négociations de paix. Le Golan n'est pas occupé par Israël comme la Palestine.

 

 palestine 1964 a 2004b

 

La Palestine n'est pas occupé mais colonisé, sinon la communauté international allait reconnaître la Palestine comme pays à part entière et entièrement à part.

 

 

 

La Palestine n'est pas occupé mais envahi, sinon la communauté international allait reconnaître la Palestine comme pays à part entière et entièrement à part.

 

 

 

La Palestine n'est pas occupé car il n'existe pas, sinon la communauté international allait reconnaître la Palestine comme pays à part entière et entièrement à part.

 

 

 

La Palestine n'est pas occupé car la raison du plus forte est toujours la meilleur et Israël est le plus fort, alors la Palestine n'existe pas grâce à la force.

 

Repost 0
Published by harent le varent - dans actualité
commenter cet article
27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 09:55

 

Il n’y a pas de guerre propre et une question se pose, si les missiles et les roquettes utilisés dans le confis qui oppose l’Israël et la Palestine, sont-elles conventionnelles ?

 

L’uranium appauvri est-il présent dans les munitions ?

 

L’uranium appauvri est à présent employé pour la quasi totalité des utilisations non nucléaires de l’uranium car ses propriétés physiques sont très voisines de celles de l’uranium naturel.La masse volumique élevée de l’uranium appauvri et son coût relativement peu élevé le font préférer aux autres métaux de densité voisine pour certaines applications, malgré sa toxicité.

 

Il est également pyrophorique.

 

Parmi les principales applications :

 

 

L’uranium appauvri est de l’uraniumdont la composition isotopique comporte une faible abondance des isotopes légers. C’est un sous-produit des usines d’enrichissement de l'uranium et des centres de traitement du combustible usé.

 

 

Il se pourrait que les déchets radioactifs que produisent les centrales nucléaires soient utilisé comme arme mortelle dans le confis israélo-palestinienne. L’utilisation de l’artillerie radioactive pour faire la guerre est un crime contre l’humanité, mais se retrouve encore de nos jours dans certaine guerre.

 

L’uranium appauvri est utilisé dans des munitions de haute performance très efficaces. Elles ne se déforment pas lorsqu’elles percutent leurs cibles (les tanks, les chars blindés), ce qui leur permet de percer pratiquement toutes les protections. Par contre, ces balles dégagent de la radioactivité qui reste partout et affecte toutes formes de vie de diverses façons. Elle se retrouve donc autant dans l’air, dans le sol que dans l’eau. La radioactivité augmente les risques de cancers et provoque des problèmes de reproduction. On a déjà remarqué que le nombre enfants palestinienne souffrant de cancers a augmente de façon significative. Il semble donc évident que ces armes qui provoquent des maladies sur tout le territoire vont causer de graves problèmes de santé pour les générations futures, et ce pour des milliards d’années.

 

On peut penser que ce raisonnement est exagéré mais il n’en est rien car ceci est en réalité un génocide sur une longue échelle de temps (si le cas est avéré).

 

C’est une belle absurdité de laisser les Israéliens et les Palestiniens (si c’est le cas) utiliser des équipements de combats radioactives alors que leurs conséquences seront dommageables à long terme.

 

Une question se pose, y a-t il de l’uranium appauvri sur le champ de bataille entre Israël et Palestine ?

 

Qui serait l’utilisateur ?

 

 

Nous avons un élément qui pourrai nous apporter un début de réponse ;

 

Comme nous pourrons le constater sur la photo prit dans les environs de la centrale nucléaire de Tchernobyl, la radio activité altère les photos en lésant des taches blanches sur la photo.

 

 

photo-tchernobyl1.jpg

 

 

Voila une photo prit en soirée à cote d’un check-point de l’armée israélienne.

 

PA280110

 

 

Voila la même photo prit en pleine journée.

A vous de vous faire votre opinion du sujet, plusieurs solution s’offre à nous ;

 

-la photo prouve l’utilisation d’arme non conventionnelle.

 

-le support de la photo a été altéré par le temps.

 

-une mauvaise utilisation du flash la nuit a donné cet effet de tache.

 

Etc.

 

 

PA310134

Repost 0
Published by harent le varent - dans actualité
commenter cet article
19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 22:43

Cet article se décompose en quatre volumes, les médias ont tendances à utiliser des thermes à tort ou à raison. À la fin il y a une grande confusion qui c'est établit dans les informations à transmettre, on ne sait plus à quel diable se vendre.

On va tenter de donner une définition de l'antisémite dans le volume IIII

 

 

L’antisémitisme est la discrimination, l'hostilité ou les préjugés à l'encontre des Juifs. Il s'agit de racisme. Selon la Langue Française, le mot « antisémite » est attesté depuis 1890.

l'antisémitisme est dirigé contre tous les peuples sémites[2], Juifs et Arabes, en pratique il est utilisé pour faire référence à l'hostilité envers les Juifs comme groupe « religieux », « racial » ou « ethnique ».

Les manifestations de l'antisémitisme peuvent aller de la haine personnelle à des persécutions populaires et violentes ou idéologiques et institutionnalisées. Outre les pogroms localisés, il y eut des formes de grande ampleur, à l'échelle d'un pays comme l'édit d'expulsion des Juifs d'Angleterre en 1290, l'Inquisition espagnole et l'éviction des Juifs d'Espagne en 1492. Il y en eut aussi à l'échelle d'un continent, lors de la Seconde Guerre mondiale, où la Shoah, « solution finale » d'Adolf Hitler à la « question juive » en Europe, causa la mort de 6 millions de personnes désignées comme juives.

Au début, c'était une affaire religieuse. Les Chrétiens n'admettaient pas que les Juifs refusent de croire que Jésus était le « fils de Dieu », le Messie. Quand la religion chrétienne est devenue majoritaire en Europe, les Juifs furent régulièrement persécutés. Il y eut des périodes de calme où on les tolérait, et des périodes de persécution comme lors des Croisades, au Moyen-Age. En 1096, les Juifs de Spire, Worms, Mayence et Cologne (en Allemagne) furent massacrés lors du départ de la Croisade. Autre exemple : le roi Philippe-le-Bel expulsa les Juifs de France en juillet 1306, en n'oubliant pas de confisquer leurs biens...
Autre exemple : En 1492, à Mecklenburg (Allemagne), 24 juifs, dont 2 femmes, accusés de profanation d'hostie par un prêtre, sont brûlés sur le bûcher, en un lieu appelé par la suite Judenberg (colline aux Juifs ").
Les Juifs étaient alors accusés de crimes contre les Chrétiens : par exemple, on racontait que les Juifs, le jour de Pâques devaient enlever et sacrifier un bébé chrétien. On disait aussi que les Juifs empoisonnaient les puits et, en cas d'épidémie, on disait que c'était de la faute des Juifs. On parle d'un rôle de "boucs émissaires" ou de "tête de turc" : quand quelque chose n'allait pas, on accusait les Juifs qui étaient "différents" des autres habitants.
Que reproche-t-on alors aux Juifs ?
Tout et son contraire :
  • s'ils sont riches, ce sont des "profiteurs" "qui aiment l'argent" et dépouillent les Chrétiens
  • s'ils sont pauvres, ce sont des "parasites", ils sont "sales, pouilleux..."
  • s'ils sont patrons : ce sont des capitalistes qui exploitent le peuple
  • s'ils sont révolutionnaires et anticapitalistes : ce sont des organisateurs de révolution qui sèment le trouble

 

Je suis un sémites, volume IIII(a)

 

Les Sémites sont l'ensemble des peuples utilisant ou ayant utilisé les langues sémitiques.

La région d'origine des Sémites est inconnue. Certains la situent en Asie du Sud-Ouest, d'autres en Arabie. Les témoignages archéologiques montrent que les peuples parlant une langue sémitique étaient dispersés en Mésopotamie avant l'établissement d'une culture urbaine dans la région ; on pense que plusieurs vagues de nomades sémites, dès les temps préhistoriques, ont traversé successivement les déserts arides de l'Est pour rejoindre le Croissant fertile. Aujourd'hui, les Sémites (essentiellement des Arabes) sont concentrés au Proche-Orient et en Afrique du Nord. Leur influence s'est toutefois propagée en Europe et en Amérique par le biais de la diaspora juive, jusqu'au sud du Sahara et dans le sous-continent indien par le biais des Arabes.

 

Les Sémites sont les descendants du fils aîné de Noé, Sem, qui, après le déluge, s'installa avec sa famille dans la région de la Mésopotamie et de la Palestine. Aujourd'hui les peuples sémites se composent essentiellement des Juifs et des Arabes mais dans l'Antiquité, ils comprenaient également les Assyriens, les Babyloniens, les Araméens, les Cananéens et les Phéniciens. Les Sémites donnèrent naissance à des alphabets et à des dialectes qui se répandirent dans toute la Méditerranée orientale, le Proche-Orient et l'Afrique du Nord-Ouest (Éthiopie) entre le XIe siècle avant Jésus-Christ et le VIe siècle après Jésus-Christ environ.

 

Repost 0
Published by harent le varent
commenter cet article
19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 22:09

Cet article se décompose en quatre volumes, les médias ont tendances à utiliser des thermes à tort ou à raison. À la fin il y a une grande confusion qui c'est établit dans les informations à transmettre, on ne sait plus à quel diable se vendre.

On va tenter de donner une définition du antisioniste dans le volume III

 

 

L'antisionismedésigne de manière globale l'opposition au sionisme.

l'antisionisme désigne l'opposition politique au mouvement sioniste et à l'établissement d'une nation juif en Palestine. Il apparaît à la fin du XIXesiècle et plus particulièrement à l'époque du Mandat britannique entre 1920 et 1948 avant la création de l'État d'Israël.

 

Par la suite, avec la naissance d'Israël, aboutissement du sionisme, mais aussi dans le contexte des conflits israélo-arabes et israélo-palestinien aux conséquences politiques et humaines importantes, le terme devient ambigu et fait référence à des idées ou des concepts différents. Il porte également une charge émotive importante de par les enjeux humains qu'il touche et de par des sentiments antisémites et islamophobes qui se greffent aux débats sur le sujet.

 

"Antisioniste signifie de manière inhérente antisémite" disait Martin Luther King. Antisioniste, c'est contester la légalité d'Israël. Puisque cela consiste à refuser aux juifs, de prendre la terre l'autre, le droit d'avoir un état au détriment du peuple palestiniant.

Je suis un sioniste, volume III (a)

 

Le sionisme est le mouvement national de renaissance des juifs. Il soutient que les juifs sont un peuple et ont donc le droit à leur auto-détermination dans leur propre foyer national. Il vise à fixer et à soutenir un foyer national légalement reconnu pour les juifs dans leur patrie d’origine et à lancer et stimuler une renaissance de la vie, de la culture et de la langue nationale juive.

Le "sionisme" a plusieurs significations différentes:

 

1. Une idéologie - l'idéologie sioniste soutient que le peuple juif est un peuple comme les autre et qu’il devrait se rassembler dans un seul pays. Le sionisme était identique aux mouvements de libération nationaux italiens et allemands du dix-neuvième siècle. Le terme "sionisme" a été apparemment inventé en 1891 par le publiciste autrichien Nathan Birnbaum, pour décrire cette nouvelle idéologie, il a été employé aussi à posteriori pour décrire les premiers efforts et idées visant à faire retourner les juifs vers leur patrie d’origine sur la base de différentes raisons. Le sionisme est une idéologie qui concerne aussi les chrétiens évangéliques voulant que le peuple juif retourne en Israël afin d'accélérer l’avènement de Jésus Christ.

 

2. Un terme précis - le terme "sionisme" a été apparemment inventé en 1891 par le publiciste autrichien Nathan Birnbaum, pour décrire la nouvelle idéologie. Il est également employé pour décrire n'importe qui croyant que les juifs devraient retourner vers leur patrie antique.

 

  1. Un mouvement politique - le mouvement sioniste a été fondé par Théodore Herzl en 1897, incorporant les idées de premiers penseurs comme celles de l'organisation de l’Hovevei Tziyon ("les amoureux de Zion").

  2. Être sioniste, c'est être favorable à l'existence d'un état juif sur une partie de la Palestine mandataire, c'est être convaincu de la légitimité même d'Israël.

 

Repost 0
Published by harent le varent
commenter cet article
19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 20:26

Cet article se décompose en quatre volumes, les médias ont tendances à utiliser des thermes à tort ou à raison. À la fin il y a une grande confusion qui c'est établit dans les informations à transmettre, on ne sait plus à quel diable se vendre.

On va tenter de donner une définition du négasionnisme dans le volume II.

 

Le négationnisme est le discours qui consiste à contester ou nier la réalité du génocide des Juifs perpétré par les Nazis et leurs complices pendant la Seconde Guerre mondiale. Le négationnismeest la position de ceux qui nient, contestent ou minimisent le massacre des juives par le régime nazi d'Allemagne. Il consiste notamment à prétendre que l'existence des chambres à gaz et la volonté de persécution relevaient d'un mythe.

 

Le mot « négationnisme » a d’ailleurs été formé par l’historien Henry Rousso en 1987, dans le but explicite de lever la perverse ambiguïté et la parfaite inadéquation de « révisionnisme » pour désigner le discours des négateurs du génocide :

 

« Le grand public découvre [en 1978] le milieu interlope des “révisionnistes”, un qualificatif qu’ils s’attribuent impunément : le révisionnisme de l’histoire étant une démarche classique chez les scientifiques, on préférera ici le barbarisme, moins élégant mais plus approprié, de “négationnisme”, car il s’agit bien d’un système de pensée, d’une idéologie et non d’une démarche scientifique ou même simplement critique. »

 

L'expression publique du négationnisme est sanctionnée par la loi dans de nombreux pays. Une résolution de janvier 2007 des Nations Unies condamne la négation du génocide des Juifs par le régime nazi pendant la Seconde Guerre mondiale.

Par extension, le mot négationnisme est utilisé pour la négation d'autres crimes historiques (Arménie, Rwanda, Cambodge…).

 

 

 

On ne peut pas etre négationniste sans le savoir, mais l'inverse est vrai, on peut etre révisionniste sans le savoir, on peut etre aussi les deux à la fois, encore faut-il savoir faire la difference entre les definitions.

NOTA: je ne suis pas negasionniste.

Repost 0
Published by harent le varent - dans actualité
commenter cet article
19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 20:06

Cet article se décompose en quatre volumes, les médias ont tendances à utiliser des thermes à tort ou à raison. À la fin il y a une grande confusion qui c'est établit dans les informations à transmettre, on ne sait plus à quel diable se vendre.

On va tenter de donner une définition du révisionnisme dans le volume I

Le terme a été employé pour la remise en cause des conclusions rendues au sujet de l'affaire Dreyfuset pour demander la révision de son procès.

 

Le révisionnisme est une démarche naturelle de l'historienconsistant à réviser en permanence le savoir historique, tout en utilisant les règles et méthodes scientifiquesdu métier. En se basant sur un apport d'informations nouvelles, sur un réexamen des sources, il propose une nouvelle interprétation de l'histoire.

 

Le révisionnismedésigne l'attitude critique de ceux qui remettent en causede manière rationnelle les fondements d'une doctrine, d'une loi, d'un jugement, d'une opinion couramment admise en histoire, ou même de faits établis.

 

Le révisionnisme a plus particulièrement désigné la position de certains communistesqui étaient convaincus de la nécessité de réviser la doctrine marxisteavec l'évolution politique, sociale ou économique de la société, en remettant en cause une partie des thèses révolutionnaires et en s'écartant de l'orthodoxie marxiste-léniniste. C'est ainsi que le Parti communiste françaisfut traité de révisionniste.

 

De nos jours, le révisionnisme désigne, à tort, une tendance à remettre en question les atrocités du nazisme dans les camps de concentration et à minimiser, voire à nier, le génocide des juifs. Il convient, dans ce cas d'utiliser le mot "négationnisme".

 

La notion de révisionnisme sert depuis quelques années, et notamment en France, à désigner une démarche à prétention historienne qui vise, dans le cadre d'une « révision » de l'historiographie consacrée au national-socialisme, à nier l'existence des chambres à gaz et plus généralement à relativiser l'ampleur et l'atrocité de l'extermination des juifs. Sans partager de tels objectifs, un certain nombre d'historiens allemands s'engagent actuellement dans un débat sur une révision de l'ensemble des thèses consacrées au nazisme.

 

On peut etre revisionniste sans etre négationniste ou l'inverse, encore faut-il savoir la vraie definition.

 

Repost 0
Published by harent le varent - dans actualité
commenter cet article
13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 22:24

La corrida est une chorégraphie,ou l'art de composer une danse entre un taureau et un homme dans un arène. Ce ballet à l'art de décrire la danse par caractères, figures et signes démonstratifs que peut se livrer le couple homme et taureau. Le public peut admirer ce spectacle et voir comment le torero, par ses qualités morales, techniques et artistiques, parvient à harmoniser les gestes de l'animal, de façon à construire avec lui une œuvre d’art. Ce faisant, il convient remarquer une entente improvisée entre l’homme et le taureau, d’une haute plasticité. À l’évidence, c’est dans le jeu avec la cape et la muleta que l’art taurin atteint aujourd’hui son plus grand raffinement. Avec ces étoffes le torero transforme la corrida en une magie, appeler aussi taureaumagie. une des finalités essentielles de la corrida est de créer une œuvre d’art éphémère en utilisant le déplacement naturelle du taureau, chaque corrida est unique.

Dans le sud de la France, la corrida n'est pas seulement un spectacle, mais génère aussi des flux financiers importants.

La tauromachie constitue également un attrait touristique, jusqu'à un million de touristes lors des ferias.

Enjeux économiques, touristiques mais aussi culturels : "la tauromachie est un phénomène identitaire très fort chez dans certaine région". Certaines personnalités politiques se sont même ouvertement déclarées en faveur de la corrida.

 

La corrida est un beau tableau entaché par le sang du taureau.

 

 

Importée d'Espagne, la tauromachie s'est progressivement implantée dans le sud de la France. La première véritable corrida française se serait tenue à Bayonne le 21 août 1853. Depuis, la loi a encadré et limité la pratique de la corrida.

En dépit de sa popularité dans certaines régions, de nombreuses personnes s'opposent à la corrida, jugeant qu'il ne s'agit ni d'art ni de culture, mais de barbarie. L'opposition à la corrida se manifeste sous des formes diverses depuis qu'elle existe. À l'origine, cette opposition était surtout motivée par les risques que prenaient les toreros. Il est surprenant, en particulier en Espagne l'utilisation des impôts payés par chacun pour subventionner une activité désapprouvée par une partie très importante de la population. Certaines communautés autonomes en Espagne ont déclaré la corrida Bien d'Intérêt Culturel, bloquant ainsi toute initiative visant à interdire la corrida.

 

En France, des députes ont élaboré une proposition de loi, enregistrée le 13 juillet 2010, « visant à punir les sévices graves envers les animaux domestiques, apprivoisés, ou tenus en captivité, sans exception ». Cette proposition fait suite à l'échec de deux précédentes tentatives, en 2004 et en 2007. Le nouveau texte prévoit de supprimer l'exception dont bénéficient aujourd'hui la corrida et les combats de coq dans certaines régions, au nom d'une « tradition locale ininterrompue ». En janvier 2011, en toute discrétion, Frédéric Mitterrand ministère de la Culture entérine l’inscription de la corrida au patrimoine culturel immatériel français. L’annonce de ce classement est faite par André Viard, un chroniqueur taurin, le 22 avril 2011, à la veille de la feria d’Arles. Depuis vendredi 22 avril 2011, ces 66 à 75 % de citoyens français qui souhaite l’abolition de la barbarie des arènes.

 

C'est peu dire, que de parler de cauchemar que doit subir le taureau, de son entre dans l’arène jusqu'à son exécution. fatigué, assaillie, torturé, pourchassé sans répi, seule contre tous, le taureau n'a pas un seule mais une dizaine d’honorables personnes qui ne désirent que le sacrifier sur l'hotel du plaisir, sans coté le public.

L'homme dévoile toute sa cruauté dans la mise à mort de l'animal, durant une vientaine de minutes, le taureau sera torture, subira des sévices, les unes plus cruel que les autres. A bout de souffre, son bourreau fait enfin son apparition, il va prendre la relevé pour continuer à épuiser le taureau. Devant cette sauvagerie, le public est toujours plus exigeant, toujours plus de sang, la joie du public réside dans cet acharnement contre le taureau.

L'un des clous du spectacle, c'est l’achèvement de la bête, percé, transpercé, la fin est proche et inéluctable. L'art de barbarie.

Tant qu'il y aura une goûte de sang versé par le taureau, la corrida ne sera pas une œuvre d'art.

Seulement quand la corrida sera dépourvu de cette violence gratuite faite à l'animale, à ce moment la corrida pourra être considère comme une œuvre d'art artistique.

Repost 0
Published by harent le varent - dans actualité
commenter cet article
13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 22:00

la Torah ordonne de se souvenir de la condition d’esclave des ancêtres juives.
La Torah en fait même le principe d’un important système éthique.                                                                            Les esclaves de confession juive seulement ?????

L’injonction : « Tu te souviendras que tu fus esclave en terre d’Égypte » revient souvent dans le texte biblique, notamment dans le Deutéronome. la Torah énonce : « et tu te souviendras que tu fus esclave en terre d’Égypte » Deutéronome. La fin de l’esclavage équivaut à l’accession à la dignité humaine. La justice appliquée à tous, et la prise en considération des difficultés de vie d’autrui sont une conséquence de la sortie de la servitude, acte de justice par excellence puisque tous les hommes sont égaux, et acte de compassion dans le même temps. La pratique de l'esclavage par les Juifs est autorisée par la halakha, la loi juive, sous certaines conditions restrictives. Selon la loi mosaïque, les esclaves des juifs avaient le droit à l'émancipation la septième années, mais aussi les esclaves devaient être libérés après sept cycles sabbatiques. Talmud de Babylone condamne le propriétaire d'un esclave à libérer celui-ci sur le champ si le maître blesse l'esclave et que le soin de l'esclave nécessite une dépense supérieure à 5 peroutas (petite monnaie de l’époque en Babylonie). De nombreuses références sont égrenées tout le long du Deutéronome pour abroger l'esclavage, telle, comme dans Exode21.27. Dans l'histoire, visiblement les esclaves Africains n'ont pas vraiment profiter de ces recommandations.

En 1496 fut proclamé l'ordre d'expulsion des Juifs du Portugal, selon lequel ils devaient soit se convertir au christianisme, soit quitter le Portugal. les Juifs qui continuaient à pratiquer le judaïsme cherchèrent un moyen de quitter le Portugal, partant souvent vers les colonies portugaises, en particulier l'île de Madère et les Açores. En 1420; les Portugais importèrent la culture de la canne à sucre de Sicile à Madère, colonie portugaise depuis 1400. En 1516, le roi Manuel 1er décréta que les personnes désirant émigrer au Brésil pour se lancer dans la production du sucre, recevraient de la couronne tout le matériel nécessaire, ainsi que l'assistance d'experts pour produire le sucre au Brésil. les documents attestent le rôle des Juifs dans la production du sucre au Brésil, leur participation dans un triple domaine : la culture de la canne à sucre, la production du sucre et la commercialisation.

Après quelques tentatives françaises de coloniser l'île de Cayenne en Guyane Française, les Hollandais fondèrent une colonie en 1656. La Compagnie hollandaise des Indes occidentales décida d'avoir recours aux colons juifs du Brésil, très expérimentés dans l'industrie sucrière. C'est avec l'arrivée de Juifs à la Martinique et à la Guadeloupe, que la production de sucre remplaça celle du tabac. En 1661, il y avait 71 moulins à sucre à la Guadeloupe, et un peu moins à la Martinique. En 1671, on comptait à la Martinique 111 moulins avec 6 582 ouvriers, et en 1675, il y avait 172 moulins. La présence juive prend fin avec la signature par Louis XIV du fameux «Code Noir». Les Juifs sont donc partis pour l'île de Curaçao, et l'activité sucrière est passée aux mains des Français.

Les juives n’étaient pas seulement expert dans la fabrication du sucre mais aussi dans le transport d’être d'humains. Non les juives ne possédèrent pas d'agence de voyage, mais plutôt des commerces dans le traite négrière. les commerçants, trouvèrent dans les Noirs d’Afrique un excellent « produit », docile et robuste, les théories de Darwin s’appliquent durant le transport et il ne reste que les meilleur à l’arrivée... Les négociants d’esclaves juifs ont du fournir des Noirs par dizaines de milliers vers les plantations d’Amérique du sud et des Caraïbes.

Le chercheur juif Arnold Wiznitzer est beaucoup plus explicite concernant l’implication des Juifs au Brésil : « A part leur position importante dans l’industrie sucrière, ils dominent le négoce des esclaves. De 1636 à 1645, un total de 23.163 Nègres, selon les textes arrivent d’Afrique, Les acheteurs, lors des ventes aux enchères étaient tous Juifs. les marchands juifs jouèrent un rôle majeur dans le commerce des esclaves. En fait, dans toutes les colonies américaines, qu’elles soient anglaises, françaises ou hollandaises, les marchands juives dominaient fréquemment. La traite négrière est une caractéristique majeure de la vie économique des Juifs. Le Surinam étant l’une des plaques tournantes majeure du commerce triangulaire. Les Juifs nord-américains et des Caraïbes jouèrent un rôle clé dans ce commerce. Les registre d’une vente d’esclaves en 1707 révèlent que les 10 plus gros acheteurs juifs contribuèrent à plus de 25 % de la vente.« les navires n’appartiennent pas seulement aux Juifs, mais beaucoup étaient commandés par des capitaines juifs avec des équipages composés de Juifs ».

Le commerce triangulaire d'esclave se fessait depuis les grands ports de l'Atlantique où était installés depuis la fin du 16 siècle beaucoup de familles de juifs qui avaient quitté le Portugal. Certains participèrent au grand commerce colonial et à la traite des Noirs. Les archives indiquent ainsi qu'à Bordeaux, au XVIIIesiècle, des Juifs ont armé pour la traite des navires, dont une majorité pour la maison Gradis. Le négociant Grandis possédait par ailleurs des plantations en Martinique et à Saint-Domingue. La famille Gradisest une famille juive Française, originaire du Portugal, établie à Bordeaux au 16 siècles.
Elle fonda la maison Gradis, devenue la Société française pour le commerce avec l'outre-mer (SFCO), par le biais de laquelle elle a jouer un rôle important dans le commerce avec les possessions françaises dans le nouveau monde.

Noms de Propriétaires de quelques-uns des Bateau de négriers.

Abigail - Aaron Lopez, Moses Levy et Jacob Franks

Crown - Isaac Levy and Natham Simpson

Nassau - Moses Levy

Four Sisters - Moses Levy

Anne and Eliza - Justus Bosch et John Adams

Prudent Betty - Henry Cruger et Jacob Phoenix

Hester - Mordecai et Davdi Gomez

Elizabeth - Mordecai et Davdi Gomez

Antigua - Natham Marston et Abram Lyell

Betsy - William De Woolf

Polly - James De Woolf

White Horse - Jan de Sweevts

Expedition - John et Jacob Roosevelt

Charlotte - Moses et Sam Levy ; Jacob Franks

Caracoa- Moses et Sam Levy

Les « Négriers » sont étroitement liés à l’un des plus grands génocides de l’humanité qui concerne l’esclavagisme : le génocide des Noirs.

un certain nombre de chercheurs qui, tout en ne niant pas le fait que des Juifs ont participé au commerce esclavagiste, se sont attachés à démontrer que leur contribution à la traite est restée tout à fait mineure.

Bien que les juives de nos jours ne sont pas des esclavagistes, mais leurs ancêtres l'ont fait. Même si ils n'ont pas commis cet acte, l'entité morale à laquelle ils appartiennent l'a fait. Le monde auquel nous appartenons se souvient; de l'esclavage et de l'holocauste. Le monde dans lequel nous sommes est condamné par nos actes, passé, présent et futur. Il est légitime d'être libérés de nos liens avec le passé par une reconnaissance. La communautés juives doit reconnaître que ses ancêtres ont participé à « l'esclavage » ce crime contre l'humanité.

pétition en ligne sur:
http://www.petitionpublique.fr/?pi=P2012N24617                                                                                                               article de l'association la legion des administres

Repost 0
Published by harent le varent - dans histoire
commenter cet article