Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de harent le varent
  • Le blog de harent le varent
  • : Ces trois regles signifient littéralement : « Ne vois pas », « N'entends pas », « Ne parle pas ». Plus précisément, la doctrine citoyenne signifient « je ne dis pas ce qu'il ne faut pas dire », « je ne vois ce qu'il ne faut pas voir », et enfin « je n'entends ce qu'il ne faut pas entendre »
  • Contact

etre ou ne pas etre

je ne vois pas, ne parle pas et n'entend pas. je ne suis plus rien sinon je mexprime, alors voila l'occassion.

Recherche

27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 09:55

 

Il n’y a pas de guerre propre et une question se pose, si les missiles et les roquettes utilisés dans le confis qui oppose l’Israël et la Palestine, sont-elles conventionnelles ?

 

L’uranium appauvri est-il présent dans les munitions ?

 

L’uranium appauvri est à présent employé pour la quasi totalité des utilisations non nucléaires de l’uranium car ses propriétés physiques sont très voisines de celles de l’uranium naturel.La masse volumique élevée de l’uranium appauvri et son coût relativement peu élevé le font préférer aux autres métaux de densité voisine pour certaines applications, malgré sa toxicité.

 

Il est également pyrophorique.

 

Parmi les principales applications :

 

 

L’uranium appauvri est de l’uraniumdont la composition isotopique comporte une faible abondance des isotopes légers. C’est un sous-produit des usines d’enrichissement de l'uranium et des centres de traitement du combustible usé.

 

 

Il se pourrait que les déchets radioactifs que produisent les centrales nucléaires soient utilisé comme arme mortelle dans le confis israélo-palestinienne. L’utilisation de l’artillerie radioactive pour faire la guerre est un crime contre l’humanité, mais se retrouve encore de nos jours dans certaine guerre.

 

L’uranium appauvri est utilisé dans des munitions de haute performance très efficaces. Elles ne se déforment pas lorsqu’elles percutent leurs cibles (les tanks, les chars blindés), ce qui leur permet de percer pratiquement toutes les protections. Par contre, ces balles dégagent de la radioactivité qui reste partout et affecte toutes formes de vie de diverses façons. Elle se retrouve donc autant dans l’air, dans le sol que dans l’eau. La radioactivité augmente les risques de cancers et provoque des problèmes de reproduction. On a déjà remarqué que le nombre enfants palestinienne souffrant de cancers a augmente de façon significative. Il semble donc évident que ces armes qui provoquent des maladies sur tout le territoire vont causer de graves problèmes de santé pour les générations futures, et ce pour des milliards d’années.

 

On peut penser que ce raisonnement est exagéré mais il n’en est rien car ceci est en réalité un génocide sur une longue échelle de temps (si le cas est avéré).

 

C’est une belle absurdité de laisser les Israéliens et les Palestiniens (si c’est le cas) utiliser des équipements de combats radioactives alors que leurs conséquences seront dommageables à long terme.

 

Une question se pose, y a-t il de l’uranium appauvri sur le champ de bataille entre Israël et Palestine ?

 

Qui serait l’utilisateur ?

 

 

Nous avons un élément qui pourrai nous apporter un début de réponse ;

 

Comme nous pourrons le constater sur la photo prit dans les environs de la centrale nucléaire de Tchernobyl, la radio activité altère les photos en lésant des taches blanches sur la photo.

 

 

photo-tchernobyl1.jpg

 

 

Voila une photo prit en soirée à cote d’un check-point de l’armée israélienne.

 

PA280110

 

 

Voila la même photo prit en pleine journée.

A vous de vous faire votre opinion du sujet, plusieurs solution s’offre à nous ;

 

-la photo prouve l’utilisation d’arme non conventionnelle.

 

-le support de la photo a été altéré par le temps.

 

-une mauvaise utilisation du flash la nuit a donné cet effet de tache.

 

Etc.

 

 

PA310134

Partager cet article

Repost 0
Published by harent le varent - dans actualité
commenter cet article

commentaires