Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de harent le varent
  • Le blog de harent le varent
  • : Ces trois regles signifient littéralement : « Ne vois pas », « N'entends pas », « Ne parle pas ». Plus précisément, la doctrine citoyenne signifient « je ne dis pas ce qu'il ne faut pas dire », « je ne vois ce qu'il ne faut pas voir », et enfin « je n'entends ce qu'il ne faut pas entendre »
  • Contact

etre ou ne pas etre

je ne vois pas, ne parle pas et n'entend pas. je ne suis plus rien sinon je mexprime, alors voila l'occassion.

Recherche

16 décembre 2009 3 16 /12 /décembre /2009 21:15

Le service minimum est une tromperie des voyageurs pendant les grèves.

Les voyageurs ont perdu sur tous les tableaux :

-le confort

-la sécurité

-et le porte monnaie

Les directions de la RATP et le SNCF ont tout gagné :

-non paiement des jours de grève

-non remboursement des titres de transport, un service minimum assuré n’oblige plus le remboursement.

-pas d’usure pour le matériel et les infrastructures.

Les politiciens se sont faits berné et ont berné les voyageurs. Pour faire plaisir aux voyageurs électeurs, ils ont fait voter une loi pour le service minimum dans les transports et se félicitaient de sa réussite.

yves jego7
La loi sur le dialogue social et la continuité du service public dans les transports terrestres réguliers de voyageurs a été publiée au Journal officiel du mercredi 22 août 2007.

Elle prévoit d’assurer aux usagers des entreprises de transports un service minimum en cas de perturbation prévisible du trafic (notamment en cas de grève, plans de travaux, incidents techniques ou aléas climatiques). Des dessertes prioritaires et des niveaux de service sont définis par l’autorité organisatrice des transports. Un plan d’information des usagers décrit le plan de transport adopté. Les usagers ont le droit de disposer d’une information gratuite, précise et fiable sur le service assuré. Celle-ci doit être délivrée par l’entreprise de transport au plus tard 24 heures avant le début de la perturbation.

Le texte prévoit également :
 la mise en place d’un accord-cadre organisant une procédure de prévention des conflits et tendant à développer le dialogue social,
 l’établissement d’un accord collectif de prévisibilité du service applicable en cas de perturbation,
 les conditions permettant la mise en grève des salariés, et leur consultation durant le conflit.

La loi doit entrer en vigueur depuis le 1er janvier 2008.

yves jego6
A l’instar de cette loi, le problème reste en entier quand la grève est suivie massivement car les conducteurs ne peuvent pas être réquisitionnés.

Il faut regarder le bon coté des choses dans le service minimum ;

Dans les trains pendant les grèves les franciliens n’ont jamais été aussi uni, regroupé et ensemble que dans ces moment. Ils se touchent, se frottent les uns aux autres et « sans compté les odeurs » le bonheur est dans les trains en grève.

yves jego4
Coté sécurité le confinement des voyageurs est un atout en cas d’accident, les plus proches de l’accident font protéger les plus éloigner. Ils font servir de tampon pour limiter le nombre de victime.

Coté pécuniaire, l’argent non remboursé n’est pas perdu pour tout le monde et servira de prime aux cadres.

Les directions des transports franciliens RATP et SNCF ont tout intérêt à ce qu’il y a des grèves, c’est tout bénef. Lors d’une grève les voyageurs et les politiciens sont très remonté contre les conducteurs et la direction profite de l’occasion pour supprimer les acquis. Les conducteurs se battent pour leurs gagne pain mais dans se monde d’individualiste c’est chacun pour soie et adieu pour la solidarité salarial.

yves jego5
Une fois de plus le dindon de la fasse est toujours et reste le citoyen avec la complaisance et naïveté de nos élus.  

Partager cet article

Repost 0
Published by harent le varent - dans actualité
commenter cet article

commentaires