Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de harent le varent
  • Le blog de harent le varent
  • : Ces trois regles signifient littéralement : « Ne vois pas », « N'entends pas », « Ne parle pas ». Plus précisément, la doctrine citoyenne signifient « je ne dis pas ce qu'il ne faut pas dire », « je ne vois ce qu'il ne faut pas voir », et enfin « je n'entends ce qu'il ne faut pas entendre »
  • Contact

etre ou ne pas etre

je ne vois pas, ne parle pas et n'entend pas. je ne suis plus rien sinon je mexprime, alors voila l'occassion.

Recherche

25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 11:03

Une niche fiscale est un moyen fiscale de payer moins d'impôts, l’utilisation ou la pratique de niche fiscale n’est hors la loi.

Il suffit tout simplement de savoir mettre en pratique les lois fiscales, plus facile qu’a dire, qu’a faire.

Les grandes fortunes font appel à des cabinets spécialisés.

 niches-fiscales-2010

Ces solutions d'investissement ne permettant pas l'appel public à l'épargne, il est donc nécessaire de donner un mandat de recherche.

Mandat de recherche, panier de PME / mandat de gestion-conseil pour bénéficier de 50% de réduction d'impôt.

 

Il faut mandater une société de FINANCE afin de rechercher pour le compte des riches un investissement permettant de bénéficier d'une réduction d'ISF à hauteur de 50%, dans le cadre de la loi TEPA

Depuis la loi TEPA (Travail, Emploi et Pouvoir d'Achat), vous pouvez réduire votre impôt de solidarité sur la fortune (ISF) en investissant dans des fonds d'investissement de proximité (FIP) ou dans des fonds communs de placement dans l'innovation (FCPI) qui, tous deux, prennent des participations au capital de petites et moyennes entreprises. La réduction dont vous bénéficierez pourra atteindre 50% des sommes investies dans la limite de 20.000euros.

La loi du 21 août 2007 en faveur du travail, de l'emploi et du pouvoir d'achat, abrégée « loi TEPA » et surnommée « paquet fiscal » est une loi française destinée à accroître l'activité économique et l'emploi. Elle a été adoptée par le Parlement, sous le gouvernement Fillon, le 1er août 2007, puis, après recours devant le Conseil constitutionnel, a été adaptée et adoptée définitivement le 21 août 2007.

 

Quelques niches de réductions d’impôts ;

 

Avec les SOFICA bénéficiez d’une réduction d’impôt de 43% (plafonné à 7 740€)* de votre investissement en finançant le cinéma et l’audiovisuel français en contrepartie d’un risque de perte en capital et d’un blocage des fonds jusqu’à la liquidation des SOFICA, soit 5 ans minimum et 10 ans maximum.

 

 

Investissements Immobiliers

  

Scellier Scellier Intermédiaire Demessine
LMNP LMP Malraux Monum. Historiques
Déficit Foncier Démembrement
Résidentiel Etranger Bureaux
SCPI fiscales OPCI - SCPI de rendement
Girardin (immobilier outre-mer)

 

Placements Financiers

 

Livrets d’Epargne Sicav et FCP Bourse
PEA PEA de Capi Contrat de Capitalisation Assurance Vie Ass. Vie à Prime de Fidélité
PEP PERP Contrats Madelin
Gestion sous mandat PME en direct FCPR
FCPI FIP SOFICA Girardin industrielle

 

 

Objectifs et Solutions

 

Placer un capital à court terme
Epargner régulièrement Valoriser un capital
Investir en immobilier Investir à crédit
Défiscaliser (impôt sur le revenu) Réduire l'ISF
Préparer sa retraite Percevoir des revenus
Transmettre de son vivant (donations)
Préparer sa succession

 

Conseil Patrimonial Global

 

 Allocation d'actifs Sélection de fonds
Bilan de Patrimoine Bilan successoral
Bilan retraite Simulations immobilières
Déclaration de revenus Déclaration d'ISF
Stock-options Cession d'entreprises
Acquisition d'œuvres d'art
Suivi patrimonial personnel

 

    

 

Vendre son cheval de course
sans payer pour les plus-values

 

Les plus-values réalisées sur un cheval de course ou de sport bénéficient d'un abattement supplémentaire de 15% par année de détention. Ce sont les frais d'entretien autant qu'une prise en compte de la durée de vie limitée de l'animal qui justifient cette niche. Le milieu équin bénéficie également d'une exonération de taxe professionnelle et de taxe foncière pour un coût de 4 millions d'euros par an.

 

Pas d'impôt sur les revenus
pour les prix littéraires

 

Nobel ou Goncourt, les lauréats de prix littéraires, artistiques ou scientifiques, sont exonérés d'impôt sur les revenus que leur rapportent ces distinctions. Mais sous certaines conditions seulement. Ils doivent notamment être décernés par un jury indépendant et être attribués depuis au moins trois ans. Le ministère du budget est incapable de mesurer le coût de cette dépense fiscale qui existe depuis 1986.

 

Les bénéfices issus de la culture de la
truffe s'apprécient sans impôt

 

L'objectif de cette mesure fiscale est de tenir compte de la spécificité de la culture de la truffe. En effet, un chêne truffier reste généralement improductif pendant plusieurs années (dix à vingt ans) après sa plantation. Les cycles de production sont ensuite aléatoires. L'Etat encourage ainsi de nouvelles plantations en exonérant pendant quinze ans les bénéfices agricoles issus de cette culture. Il en coûte un million d'euros par an aux contribuables.

 

Sur l'Ile de Beauté, les bénéfices
ne sont pas imposés

 

La mesure est plafonnée à 61.000 euros par an et suppose que les entreprises corses exercent sur place. Mais résider sur l'île de beauté comporte d'autres avantages fiscaux. Parmi lesquels l'exonération de taxe foncière pour les terres agricoles (coût : 2 millions d'euros par an), une TVA minorée applicable à divers produits et services (155 millions d'euros) ou l'exonération des droits de mutation par décès (2 millions d'euros par an).

 

Un crédit d'impôt pour les employeurs
qui encouragent leurs salariés réservistes

 

Afin d'encourager les entreprises privées à permettre à leurs salariés d'être réservistes pour l'armée française, l'Etat a mis en place en 2005 un crédit d'impôt sur les sociétés. Il est égal à 25 % de la différence entre le montant du salaire brut journalier du salarié versé par l'employeur lors des opérations de réserve se déroulant hors congés, repos hebdomadaire et jours chômés et la rémunération brute journalière perçue au titre de militaire réserviste.

 

Reconvertir un débit de boisssons
sans payer d'impôts sur les plus-values

 

Depuis 1955, L'Etat encourage la reconversion des débits de boissons pour lutter contre l'alcoolisme. Ainsi, les plus-values réalisées à l'occasion de la reconversion des débits de boissons sont totalement exonérées d'impôt, au même titre que les dépenses d'aménagement effectuées dans ces circonstances sont entièrement déduites de l'impôt sur les sociétés. Cette mesure fiscale coûte un million d'euros par an à l'Etat.

 

Les taxis peuvent faire le plein
sans payer toutes les taxes

 

L'exonération de TIPP (taxe sur les produits pétroliers) pour les chauffeurs de taxis existe depuis 1982. Le but de cette niche fiscale est d'alléger les charges inhérentes à la profession de chauffeur de taxi. Elle bénéficie à 28.000 entreprises, dans la limite d'un quota de 5.000 litres de carburant par an. Ce plafond est porté à 9000 litres pour le GPL. Les ambulanciers en profitent également.

 

Etc.

 

Tous les Français y ont doit mais peu de Français peuvent se permettre de faire de la défiscalisation par manque de moyen.

Repost 0
Published by harent le varent - dans argent
commenter cet article
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 01:03

La loi de Finance Rectificative pour 2011 (n° 2011-900 du 29 juillet 2011), parue au JO n° 0175 du 30 juillet 2011, permet une réduction d'impôt de 50%* pour les FIP qui investissent à hauteur de 60% dans des PME non cotées d'Outre-mer. Premier fonds de ce type agréé, le 19 août 2011, le FIP Néovéris Outre-mer 2011 est réservé aux contribuables des départements et collectivités d'Outre-mer** et dédié au financement en fonds propres des PME situées notamment à la Réunion, aux Antilles et en Guyane.  Son objectif est de permettre aux investisseurs ultra-marins de participer au développement des PME de leur région et à la création d'emplois locaux.

Une réduction d'impôt sur le revenu de 50%* réservée  aux résidents des départements d'Outre-mer Guadeloupe, Martinique, Guyane, Réunion. La réduction est de 22% pour les résidents de la métropole.

 

fics outre mer

 

Favoritisme ou discrimination ?

 

Le Fonds sera investi au moins à 60% dans des PME cotées ou non cotées industrielles, commerciales, ou de services dans la zone géographique composée des collectivités et départements d’Outre-mer suivants (la "Zone Géographique") : Guadeloupe, Guyane, Martinique, Réunion, Mayotte, Saint-Barthélemy, et Saint-Martin.

40% :  cette partie a vocation à être investie  dans des PME exerçant leur activité exclusivement dans des établissements situés à Saint Pierre et Miquelon, en Nouvelle Calédonie, en Polynésie Française et dans îles Wallis et Futuna pour environ 0% à 20% étant entendu qu’il s’agira principalement d’investissements dans des sociétés non cotées ou cotées, pour environ 0% à 20% de l’actif du Fonds, et dans des OPCVM monétaires pour 0% à 20%. Les sociétés mentionnées  ci-dessus auront pour caractéristiques : un fort potentiel de croissance, un management de qualité, de fortes barrières à l’entrée, une  offre de produits et de services innovants et de qualité.

 

Il existe aussi FIP Corse

Introduit par la Loi de Finances pour 2007, le « FIP Corse » est un Fonds d'Investissement de Proximité (FIP) investi à hauteur de 60 % au moins de son actif dans des Petites et Moyennes Entreprises situées en Corse. Il permet de bénéficier, pour les versements effectués jusqu'au 31 décembre 2011, d'une réduction d'impôt sur le revenu égale à 45 % des versements effectués dans le Fonds, dans la limite de 12 000 € de souscription pour une personne seule et 24 000 € pour un couple. A la sortie, les plus-values éventuelles sont exonérées d'impôt, hors prélèvements sociaux (CSG, CRDS).

A la seule différence que ce fond d’investissement n’est pas réservé au résidant corse.

 

Il faut savoir que ces fonds présentent un risque de perte en capital et un risque lié à l’investissement non coté.

 

Pouvons nous imaginé un seule instant qu’une loi soie voté qui privilégie les métropolitain au niveau fiscale et défavorise les Français d’outre-mer.

C’est quelque chose d’impensable qui pourrai mettre le feu à l’outre-mer.

Sans coté les crises identitaires, les révoltes pour racisme envers l’outre-mer etc.

Et pourtant lorsque les choses se passent dans le sens contraire, c’est le silence total.

 

Les citoyens de la métropole doivent être traités de la même façon que ceux des outres-mers. Tous les citoyens de la république Français doivent être capables de prendre part au développement du territoire dans les mêmes conditions ou qu’ils soient.

 

Cette loi de finance me parait anti constitutionnel, car l’égalité entre citoyen n’est pas respecter.

 

 Lalegiondesadministres.unblog.fr

Repost 0
Published by harent le varent - dans argent
commenter cet article
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 21:24

Une espèce qui ne se mélange pas avec les autres. Leur monde est codifié avec des pratiques ancestrales.

Tout contrevenant à ces règles, s’exposent à des représailles. Le riche doit discret, mystérieux et transparent. Il est endoctriné depuis son plus jeune âge.

Le riche se diffère des jets setteurs flambeurs, il reste le plus possible à l’écart du show bis. La discrétion est une règle d’or chez lui, il se fond en apparence dans la masse pour mieux profiter de sa condition de riche. Le fisc est sa bête noir, il aime profiter du système mais payer le moins impots possible, comme tout le monde, à la seule différence qu’il a les moyen de le faire avec des avocats et financiers et pas la plus part d’entre nous.

Il n’aime pas être médiatisé car c’est une espèce en danger, de personne mal intentionné, de vol, d’enlèvement, de séquestration etc.

Et pour cause, ils se fréquentent et le plus souvent se marie entre eux.

Dans leurs monde, ils ne fond pas étalage de leurs richesse, ils sont capable de vivre au niveau de leurs moyens de riche sans être une curiosité pour le reste du monde.

Tous les moyens sont bons pour conserver leurs anonymats.

Le micro cosmos du richissime est fait de luxe qui ne doit pas être admirer par la masse.

Et pourtant ils ne doivent leurs survies que grâce à la masse moins riche, par conséquence ils se doivent de profiter et opprimer financierement les autres.

Il y a un pacte de non agression entre eux, bien que cela arrive qu’ils bouffent entre eux, mais c’est pour la survie de l’espèce.

 riche et pauvre

En vérité je vous le dis, les riches sont la pire espèce.

La pire espèce que l’on aimera bien en faire parti.

Il n’y a pas de monde sans riche, pas de riche sans pauvre et pas de pauvre sans humanité.

Les riches ont besoin des pauvres pour vivre et les pauvres ont besoin des riches pour reve et espérer un jour devenir à leurs tour riche.

Le riche à de la pitié pauvres et le pauvre a l'espoir de devenir un riche.

 

Un monde de pauvre et de riche est un monde pourri (pau ri)

 

La prochaine fois que vous croisé un riche, penser à le remercie pour tout ce qu’il apporte sur cette terre.

Repost 0
Published by harent le varent - dans argent
commenter cet article
8 janvier 2011 6 08 /01 /janvier /2011 00:14

Le coût de l'alimentation reste élevé en Martinique. Les prix alimentaires y sont 84 % plus élevés qu'en métropole.

article martinique2

Même problème en Guadeloupe et à la Réunion.

Les prix de nombreux produits sont quasiment deux fois plus élevés sur l'île, ce qui fait de l'alimentation le premier poste de dépense des Martiniquais, «avant même le logement et le transport».

Avec en toile de fond un contexte de crise économique : « Le taux de chômage dépasse les 20 %. Il atteint 60 % chez les moins de 25 ans. » Les revenus des ménages sont aussi inférieurs de près de 40 % à la moyenne observée en métropole.

 

Difficile de faire davantage baisser les prix. «Les coûts augmentent avec l'importation des produits qui induit des frais de logistique ainsi qu'une taxe, l'octroi de mer. Et comme aucun distributeur n'est assez puissant pour importer les produits, il faut passer par des grossistes, ce qui fait également grimper les prix de 20%»,

 

Le Groupement d'intervention régional concurrence (Girc) va traquer les mauvaises pratiques qui conduisent à des hausses de prix intolérables.

Ce groupement vise à renforcer l'efficacité et la vigilance de l'État en matière de concurrence et de mécanisme de formation des prix.

« Les études sur la formation des prix, qui ont été menées en 2009, ont montré que les prix étaient plus élevés en Martinique que dans l'hexagone »

« Une situation qui s'explique en partie par le transport, l'octroi de mer, et la petitesse du marché » . Reste que cela ne suffit pas. « Nous allons par conséquent essayer de voir si une partie de la hausse des prix n'est pas justifiée par un manque de concurrence ou par des infractions aux règles de la concurrence, c'est-à-dire par des ententes entre opérateurs pour garder des marges élevées, ou encore par la position dominante d'un opérateur, qui fixe des prix trop élevés par rapport à ses prix de revient ». Car si tel est le cas, le code de commerce actuel prévoit des sanctions.

 

Mais dans cette histoire tout le monde n’est pas perdant ;

 

-l’état

Le premier gagnant de cette situation en récupérant les taxes et impôts en tout genre.

 

- la région

L’octroi de mer, un impôt illégal mais lucratif.

 

- les élus

Incapable de mettre de l’ordre dans tout cela.

 

-la grande distribution

En cassie monopole dans un petit marché.

 

- les dockers

Sans cesse à demander des augmentations qui se répercutent sur les prix.

 

Tout ce petit monde se frotte les mains quand les Martiniquais vident leurs poches avec leurs mains.

 

article martinique1

 

Pour trouver un coupable, il faut chercher les plus visibles dans cette affaire de machine à soue, la grande distribution :

 

Le groupe Bernard Hayot exploite deux Carrefour ; Présent dans plusieurs points du globe, ce vaste conglomérat jongle avec les activités : hypers, magasins de sport et de bricolage, concessions auto, agroalimentaire (rhums Clément et JM, usine de chocolat et de produits laitiers). GBH est aussi agent pour de nombreuses grandes marques : Mars, Pepsi, Lu, BN, Sony, Nivéa, etc.

Le groupe chinois Ho Hio Hen exploite deux Géant Casino et des supermarchés Casino. Il est devenu incontournable dans les Antilles suite au rachat au groupe Cora-Louis Delhaize des discounts Ecomax. Les Leader Price de l’île sont gérés par un autre intervenant. Le groupe Parfait compte deux Hyper U. Enfin, cinq Carrefour market appartiennent au groupe Despointes.

 

Il faut garder en tête qu’un commercent n’est pas la pour faire des sentiments, mais bien pour faire du profit.

 

C’était aux institutions de l’état et des élus de veiller à ce que les règles de la concurrence soie bien respecté.

 

Les liens très étroits entre élus, représentants de l’état et les groupes de distributions sont les facteurs premiers de la vie chère en Martinique.

 

Depuis des années cette situation perdure dans ile, mais les députés et sénateur Martiniquais n’ont pas fait ce qu’il devait à Paris pour tenter de trouver une solution.

 

Les premiers coupables et victimes sont bien les Martiniquais et visiblement les choses ne sont pas prêt à changé.

 

article martinique

Ce n’est pas un problème ethnique, mais une situation qui est vieillir comme le monde, celui du profiteur et du profité.

 

 

 

 

Et pourtant l’espoir fait vivre, il fait surtout vivre les riches et les riches font rêver les pauvres.

 

Aujourd’hui c’est la Martinique, demain se sera la France et après l’Europe.

 

Faite votre vérité de cette histoire mais la réalité est bien la. 

Repost 0
Published by harent le varent - dans argent
commenter cet article
21 juillet 2009 2 21 /07 /juillet /2009 14:29


Normalement quand on fait un crédit, ou on demande un emprunt, cela veut dire qu’on a déjà un projet ou une idée derrière la tête.

Le gouvernement a mis la charrue avant les bœufs, en demandant un emprunt avant de savoir quoi faire visiblement.

La vérité est ailleurs, le gouvernement a déclaré la guerre aux épargnants. Une vraie stratégie de guerre des tranchées ou l’ennemi est l’argent des contribuables qui dort dans les banques.

Acte 1, EDF lance un emprunt avec un succès total et rapide.

Acte 2, EDF annonce une augmentation de ses tarifs.

Acte 3, le Président se prononce pour un emprunt d’Etat.

Acte 4, l’Etat baisse le taux du livret A, le produit financier le plus populaire en France.

Acte X, sans coté les coups bas du gouvernement par des lois et des décrets pervers et couteux aux contribuables.


L’état joue à l’apprenti sorcier, le seul problème c’est le peuple qui est le cobaye.

Le gouvernement a baissé le taux du livret A de moins de 1,50, alors que le remboursement de l’Etat au préteur devrait être supérieur à 4,50 pour être plus attrayant que l’emprunt de EDF.

Par cet emprunt, l’Etat projette de dépouiller la population au détriment des plus riches.

Une minorité pourra emprunter à l’Etat et c’est toute la population qui vat rembourser dans des impôts et taxes divers.


Repost 0
Published by harent le varent - dans argent
commenter cet article
20 décembre 2008 6 20 /12 /décembre /2008 21:19

La pratique d’un sport est fortement conseiller par les médecins pour la bonne santé.

Nos gouvernements l’ont bien compris, leurs sports favoris c’est de fabriquer virtuellement-réel des milliards pour sauvé la santé du pays. Fut un temps on disait que l’argent ne faisait pas le bonheur, mais les temps ont bien changé. L’argent est le bonheur, il est source de vie et de joie. Pas d’argent pas de loi et pas de loi pas de liberté.

Alors on comprend bien qu’il faut produire de l’argent, pratiquement tous les gouvernements s’y mettent.

Mais pour bien pratiquer un sport, il faut un minimum de connaissance et de pratique pour ne pas avoir de surprise comme se blesser, se décourager rapidement et surtout que cette activité ne soie pas contre productive à la longue.

Je reste septique sur tous ces milliards dépensé pour contrer la crise.

Fessons un peu d’histoire, à la fin de la deuxième guerre mondiale, l’Europe était à reconstruire. Les Etats Uni avaient une économie fleurissante et pouvaient se permettre d’aider financièrement l’Europe avec le plan Marchal.

A la différence aujourd’hui toutes les grandes puissances sont en grande difficulté.

Longtemps on a pensé que un pays fonctionnais en grande partie grâce aux riches, on se rend bien compte que la richesse d’un pays est produit par le pouvoir d’achat de la Masse des consommateurs qui ne font pas parti des riches qui sont minoritaire.

Si cette Masse n’a plus de travaille  pour avoir de l’argent à cause de la crise provoqué par des riches qui voulaient gagner encore plus d’argent.

Le monde des riches risques de s’écrouler aussi, de peur de tout perdre si la Masse n’est pas soutenu.

C’est un mauvais calcule de produire de l’argent pour donner aux banques, les secteurs immobiliers et les constructeur automobilistes qui faisaient des bénéfices colossal il y a peu.

Par ce que si la Masse n’a pas d’argent, il ne pourra pas faire de crédit pour acheter soi une maison ou une voiture.
















VOILA MES PROPOSITIONS

Il faut relancer la consommation en favorisant le pouvoir d’achat de la Masse en baissant les impôts, baisser et bloquer les taux aux crédits, baisser la TVA et instaurer un moratoire sur la hausse des produits alimentaires.

Il faut protéger les emploies contre les délocalisations et privilégier les produits Français.

 

Repost 0
Published by harent le varent - dans argent
commenter cet article
22 octobre 2008 3 22 /10 /octobre /2008 20:03

La citoyenne fourmi travaille dur toute sa vie, en espérant construire sa maison et préparer sa retraite.


Le banquier cigale s’amusait en bourse et savait que la citoyenne fourmi était stupide.

Il joua avec l’argent de la fourmi en bourse.

La bourse c’est retourné et le banquier cigale a pratiquement tout perdu de l’argent du citoyen.


Le banquier cigale maigrissait a vue d’œil, jusqu’au moment ou l’état pieuvre gouverné par sako le croco vint a son secoure.


La pieuvre se déplaçant de maison en maison pour raclé tous les petits économies des fourmis pour sauvé la cigale.

 


Devant la réussite de son sauvetage la pieuvre montre toute sa beauté et sa grandeur par la nébuleuse de ces tentacules, tantôt pieuvre, tantôt premier ministre, tantôt président, tantôt ministre d’état etc.


l'etat ce monstre que l'on ne comprend plus et qui nous resemble pas.
Repost 0
Published by harent le varent - dans argent
commenter cet article
19 octobre 2008 7 19 /10 /octobre /2008 22:21

Une bande de voyou en col blanc, issu de grande école a semé la panique dans la cité.

Beaucoup d’honnête gens avait misé dans la cité.


Tant que leurs sale busines rapportaient gros, personne ne disait rien, même les gouvernements propriétaire des cités étaient complices.

Comme des bandits de grand chemin, ils n’ont pas sue se donner de limite et en plus ils ont été de plus en plus agressifs dans leurs busines.

Faisant parti du gang du capitaliste, ils ont mis en faillite la morale financière. Prouvant que le système était diabolique, son seul but était d’engraisser les plus riches au détriment de la masse moyenne.



Il valait sauver le soldat banquier de l’armée du capitaliste, 1000 milliard pour lui faire revenir à la raison, ce même soldat banquier qui était avide du sang des épargnants quand ils étaient à découvert.

Ces banquiers font parti de la bande de voyou, mais les choses ont tourné mal dans la cité avec la crise. Mais la vie est bien faite un voyou en cache un autre et pour sauvé ce système véreux une deuxième de larron niché au gouvernement font leur apparition pour mieux dépouiller les citoyens



Visiblement les citoyens doivent aimer cela car ils les ont mis en place.

L’état géré par le gouvernement est un mauvais gestionnaire, alors lorsque le gouvernement donne des conseils à un banquier, on nage en plein délire, ce n’est ni plus ni moins qu’un viol organisé.

L’opacité des magouilles banquières sont des omerta financière. Ce viol ce caractérise par le passage de la victime de banquier à banquier jusqu’au jour de la crise, a ce moment ils avaient perdu tous leurs confiances. Mais l’état était la pour leurs redonner l’envie de continué à jouer.


En somme même quand on a perdu en bourse on peut encore jouer aux jeux du capitaliste.

Repost 0
Published by harent le varent - dans argent
commenter cet article
23 septembre 2008 2 23 /09 /septembre /2008 21:37

Les cartes sont dangereuses pour la santé en cas d’abus, les cartes bleu révolutionne notre mode de vie, qui consiste a vivre au dessus de nos moyens.

Le péché mignon des consommateurs, un visa pour l’enfer des dettes.

A quand les radars bancaires pour les retraits des cartes lors d’un découvert.
Repost 0
Published by harent le varent - dans argent
commenter cet article