Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de harent le varent
  • Le blog de harent le varent
  • : Ces trois regles signifient littéralement : « Ne vois pas », « N'entends pas », « Ne parle pas ». Plus précisément, la doctrine citoyenne signifient « je ne dis pas ce qu'il ne faut pas dire », « je ne vois ce qu'il ne faut pas voir », et enfin « je n'entends ce qu'il ne faut pas entendre »
  • Contact

etre ou ne pas etre

je ne vois pas, ne parle pas et n'entend pas. je ne suis plus rien sinon je mexprime, alors voila l'occassion.

Recherche

21 mars 2010 7 21 /03 /mars /2010 16:55

Les services secrets ont déjoué une tentative d’assassinat contre le président.

Tout a commencé par un appel anonyme, qui se résumait en trois mots ; cylisodium, assassinat et Président.

L’enquête a été pris très sérieuse comme pour toute menace contre chef de l’état.

produit chimique1
Au fil des jours des contacts avec cet indic « nommé CYPRAS, cylisodium, président, assassinat » se révélaient très fructueuse. La prise en charge des le début par le chef de la section anti-terrorisme, un portrait psychologique à été dressé pour les éléments de l’enquête ; l’homme de race blanche d’une quarantaine d’années, cultivé et avec une certaine connaissance en matière de manipulation de chimique. Pour cause CYPRAS faisait souvent allusion à un produit mystérieux le « cylisodium » jusque-là inconnu des spécialistes.

Au fur et à mesure des conversations, les spécialistes de la cellule ont eu la certitude d’avoir affaire à un homme dérangé, influençable et très déterminé. Cet homme avait des discours incohérents. Tantôt ange, tantôt démons, se sentant investit d’une mission libératrice du monde. D’un autre coté il était un défenseur de l’ordre social prôné par l’état.

CYPRAS est un fervent défenseur des causes perdu, de la protection de la nature mais surtout un militant du combat contre l’exploitation de l’homme par l’homme.

CYPRAS voulait assassiner le président pour le châtier de ses actes et purifier le monde de ses agissements.

La question qui se posait c’était  pourquoi, comment et quand cet homme avait basculé du coté obscure de notre société.

La plus part des réponses sont venu de l’intéressé lui-même.

Un rencontre dans un bar avec un inconnu allait changer sa vie. Cet homme s’était présenté à lui comme étant un disciple  de l’empire du soleil Noir.

Celui CYPRAS cet homme a sue l’écouter, le mettre en confiance et partager sa vision du monde. Cette complicité rapide vat faire maitre une amitié diabolique, le ralliement de CYPRAS à leurs causes vat résulté du projet « la main libératrice ».

Le coupable est tout trouvé, l’homme de tous les décisions du pays et qui représentait la domination intellectuel sur le peuple, en la personne du président de la nation, chef des armées.

L’assassinat devait avoir lieux aux yeux du monde pour montrer la puissance de l’empire du soleil Noir, sans effusion de sang avec un minimum d’intervenants.

La scène devait se dérouler lors de traditionnel bain de foule et d’empoignade avec le président.

C’était à ce moment la que rentrait en jeux le cylisodium, un produit chimique mortel par contact, de composition inconnu.

produit chimique
Pour entailler ses dires, CYPRAS nous a fait parvenir un échantillon. Par simple contact se produit propage par le sang et contamine tout l’organisme et détruis tout sur son passage et surtout le système nerveux sans laisser de race.

Tout était déjà prévu, l’heure, la date et le lieu. L’empire du soleil Noir allait fournir ce qu’il appelait les sacrifier, ces personnes devaient à tout prix et par tout les moyens serrer la main du président pour le contaminer.

Mais on ne sait toujours pas pourquoi ni les raisons qui ont poussé CYPRAS a dénoncé ce projet ingénieux.

A-t-il été pris de remord ou simplement montrer qu’il était capable de mettre a exécution son plan ou encore faire parler de lui, nul ne le sait.

En ce qui nous concerne, l’agenda du président a été changé au dernier moment. CYPRAS n’a jamais pu être localisé ni reconnu, l’enquête suit son cours et le cylisodium est toujours en cours d’analyse.

Alors la prochaine joie que le président vat serrer la main d’inconnu, posez vous la question de savoir si CYPRAS n’es pas dans les parages.    

Partager cet article

Repost 0
Published by harent le varent
commenter cet article

commentaires