Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de harent le varent
  • Le blog de harent le varent
  • : Ces trois regles signifient littéralement : « Ne vois pas », « N'entends pas », « Ne parle pas ». Plus précisément, la doctrine citoyenne signifient « je ne dis pas ce qu'il ne faut pas dire », « je ne vois ce qu'il ne faut pas voir », et enfin « je n'entends ce qu'il ne faut pas entendre »
  • Contact

etre ou ne pas etre

je ne vois pas, ne parle pas et n'entend pas. je ne suis plus rien sinon je mexprime, alors voila l'occassion.

Recherche

16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 16:20

L’OM est champion de France 2010, une victoire qui s’est construite sur le long et tout le monde y a participé de Pape Diouf à Dassier.

A l’heure des réjouissances, on oublie celui qui a posé la première pierre de la victoire PAPE DIOUF.

Mais les gens sont ingrats et égoïstes devant la victoire, soyons humble remerciant l'ex-président Pape Diouf.

pape1

 Mababa Diouf, dit Papa Diouf ou Pape Diouf[] est né le 18 décembre 1951 à Abéché, au Tchad. Marseillais depuis son adolescence, il a exercé les métiers de journaliste sportif et d'agent de joueurs, avant de devenir en 2004 manager général de l'Olympique de Marseille, puis président, de 2005 au 17 juin 2009.

 

En 2004, il rejoint l'Olympique de Marseille comme manager général du club, chargé des affaires sportives. Après le départ de Christophe Bouchet à l'automne 2004, il est nommé président du directoire de l'Olympique de Marseille par le conseil de surveillance du club, au sein d'un triumvirat composé également de Vivian Corzani pour l'administratif et de Philippe Meurice pour les finances[4]. En 2005 il devient président de l'Olympique de Marseille sous l'influence de l'actionnaire majoritaire, Robert Louis-Dreyfus[5].

En 2006, il est à l'origine d'une décision controversée d'aligner une équipe bis de l'Olympique de Marseille face au Paris SG pour le compte de la 30e journée de championnat de Ligue 1. Il avait en effet refusé d'envoyer l'équipe des titulaires, arguant du non-respect par les services de sécurité du PSG des normes de sécurité concernant l'accueil des supporters marseillais au Parc des Princes. Cette décision lui a attiré les foudres d'une partie du public français, de la Ligue de football professionnel et du diffuseur exclusif du championnat, Canal+ ; mais elle lui a aussi permis de faire l'union sacrée autour de lui parmi les supporters olympiens[6]. Ce match se terminera par un inattendu 0-0 au terme d'un match fermé.

Sous sa présidence, l'Olympique de Marseille progresse régulièrement dans la hiérarchie française (5ème en 2005-2006, puis 2ème en 2006-2007, 3ème en 2007-2008, et 2ème en 2008-2009), en se qualifiant très régulièrement en Ligue des Champions. Il accède également deux fois d'affilée à la finale de la Coupe de France (perdues en 2006 face au Paris Saint-Germain et en 2007 face au FC Sochaux).

Enfin, il demeure à ce jour le seul dirigeant noir d'un club évoluant en première division dans toute l'Europe. « Je suis le seul président noir d'un club en Europe. C'est un constat pénible, à l'image de la société européenne et, surtout, française, qui exclut les minorités ethniques.» Pape Diouf, le président de l'Olympique de Marseille, livre un diagnostic passablement désabusé sur l'intégration à la française[7].

En raison d'absences répétées au conseil de surveillance de l'OM ainsi que des conflits avec le président de ce conseil, Vincent Labrune et d’Eric Soccer, Robert Louis-Dreyfus décide de se séparer de Pape Diouf le 17 juin 2009 après 5 ans de présidence.

Grand hableur devant l’éternel, Pape Diouf était resté Muet depuis son éviction de l’OM, l’ancien agent de joueur ne bullait pas.

Depuis son éviction en juin dernier, l’ancien agent de joueur observe un mutisme qui ne lui ressemble guère. Surtout après les multiples saillies qui avaient conduit à la crise entre le président de l’OM et son croque mitaine, le président du conseil de surveillance Vincent Labrune.

 

Pape a bien négocie, dans la plus grande confidentialité, avec l’OM… des indemnités de départ. Non avec le directoire actuel, composé de Jean-Claude Dassier et d’Antoine Veyrat, mais avec l’entourage de RLD. A savoir Boucobza, l’ex-conseiller juridique et Labrune, toujours président du conseil de surveillance de l’OM.

 

 

Le contrat de Dassier a les mêmes prérogatives que son prédécesseur Ppe. Les pleins pouvoirs, respecter les statuts de l’entreprise ; et écouter les demandes de l’actionnaire. A commencer par conserver le directeur sportif, José Anigo, et l’entraîneur, Didier Deschamps l’équipe de Pape. Histoire de calmer des supporters, un brin retournés d’avoir perdu leur entraîneur chéri Eric Gerets, et leur Papounet adoré.

 pape2

Jean-Claude Dassier

Jean-Claude Dassier, né le 28 juillet 1941 dans le 15e arrondissement de Paris, est un journaliste français et dirigeant de télévision.

Directeur général de la chaîne d'information en continu LCI de 2000 à 2008, il est président du club français de football Olympique de Marseille depuis 2009.

Deux titres en quelques semaines, une stabilité retrouvée en coulisses: Marseille pourra difficilement faire mieux au plan national la saison prochaine, mais aiguise ses ambitions en Ligue des champions où il s'agira, enfin, de passer la phase de poule.

Ce bilan sportif très positif se double d'un retour au calme dans les sphères dirigeantes, faisant presque oublier les chaudes joutes de 2009 entre l'ex-président Pape Diouf et le président du conseil de surveillance Vincent Labrune. Celui-ci n'a pas grand chose à reprocher au successeur de Diouf, Jean-Claude Dassier, malgré quelques erreurs de communication à ses débuts.

Deux chantiers, initiés sous la présidence Diouf, seront encore au menu de la saison prochaine. Il y a d'abord celui du nouveau Vélodrome (couverture, extension à 65.000 places), dont les travaux devraient débuter en juin 2011, mais dont le financement fait l'objet de débat avec la mairie.

Autre priorité: rendre plus efficace la formation. Un ancien gardien de but du club, Henri Stambouli, a été nommé patron du centre de formation dont un nouveau bâtiment sera livré à l'automne avec comme mission de resserrer les liens vers l'élite. Il en va aussi de considérations économiques.

Que le destin de l’OM, Dassier et Diouf se réalisent pour l’avenir, ainsi soit-il.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by harent le varent - dans sport
commenter cet article

commentaires