Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de harent le varent
  • Le blog de harent le varent
  • : Ces trois regles signifient littéralement : « Ne vois pas », « N'entends pas », « Ne parle pas ». Plus précisément, la doctrine citoyenne signifient « je ne dis pas ce qu'il ne faut pas dire », « je ne vois ce qu'il ne faut pas voir », et enfin « je n'entends ce qu'il ne faut pas entendre »
  • Contact

etre ou ne pas etre

je ne vois pas, ne parle pas et n'entend pas. je ne suis plus rien sinon je mexprime, alors voila l'occassion.

Recherche

24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 15:57

soltat senegalais-copie-1
La conquête coloniale commence dès la
découverte de ces terres en 1442 par le navigateur vénitien Cadamosto pour le compte du Portugal. Les Portugais se lancent alors rapidement dans la traite des Noirs, mais devront bientôt faire face à la concurrence des négriers britanniques, français et hollandais à travers le Commerce triangulaire.

Les Hollandais fondent un comptoir sur l´île de Gorée, la France établit en 1659 celui de Saint-Louis qui deviendra la première capitale du Sénégal. En 1677 les Français occupent à leur tour l'île de Gorée (un des principaux centres du commerce des esclaves avec Saint-Louis et le fort de l'île James en Gambie).

La seconde République de 1848 créé un mandat de député pour Saint Louis. L'ordre colonial s'impose avec Faidherbe, gouverneur du Sénégal de 1854 à 1861 et de 1863 à 1865 qui jette les bases de la future Afrique occidentale française (AOF). Respectueux des coutumes indigènes, il étend l'influence française très au-delà du Sénégal, travaille à développer l'économie locale et créé le port de Dakar. La Troisième république accorde le statut des quatre communes à Saint-Louis, Gorée, Dakar et Rufisque, puis, sous l'influence du député noir Diagne une citoyenneté pour les habitants de ces communes en 1916 qui envoient des conscrits pendant les deux conflits mondiaux (les tirailleurs sénégalais). En 1919, certains troubles agitent Dakar. Le tirailleur Cheikou Cissé, né au Soudan et blessé pendant la guerre, est condamné à la peine de déportation perpétuelle et envoyé au bagne de Nouvelle-Calédonie. Mort en 1933, il a fait l'objet d'une lutte de la part des milieux anticolonialistes français (dont le Secours rouge international et la SFIC communiste).

Après Saint-Louis, Dakar devient, en 1902, la capitale de l'Afrique occidentale française, l'une des colonies françaises.

soltat senegalais1
En janvier
1959, le Soudan français (actuel Mali) et le Sénégal fusionnent pour former la Fédération du Mali, qui devient complètement indépendante le 20 juin 1960. Cette indépendance est la conséquence des transferts de pouvoirs convenus dans l'accord signé en France le 4 avril 1960.Cette date est considérée comme le jour officiel d'accession du Sénégal à l'indépendance.

Mais l’armée Française a toujours gardé des régiments sur le sol sénégalais, une autre forme de colonisation.

Le 20 août 1960, le Sénégal se retire de la fédération du Mali et proclame son indépendance.

soltat senegalais2
Ancienne colonie française d'Afrique de l'Ouest, indépendante depuis 1960, le Sénégal accueille une des trois bases permanentes de l'armée française en Afrique.

La France et le Sénégal sont liés par un accord de défense depuis 1974, et quelque 1.200 militaires français (terre, air, mer) sont "pré-positionnés" à Dakar dans le cadre des "Forces françaises du Cap Vert" (péninsule de la région dakaroise).

 

"Les bases militaires françaises vont quitter Dakar en vertu d'un accord qui sera signé avant le 4 avril par les deux parties", a déclaré le porte-parole du président sénégalais Abdoulaye Wade, Mamadou Bamba Ndiaye. Quelque 1.200 militaires français sont actuellement "pré-positionnés" à Dakar.

La coopération militaire entre les deux pays devrait se poursuivre, avec notamment une présence d'"unités" militaires françaises au Sénégal.

Cette annonce sénégalaise intervient juste après la visite de quelques heures à Dakar du ministre français de la Défense Hervé Morin, consacrée notamment à la renégociation des accords de défense entre la France et le Sénégal.

Le Livre blanc sur la Défense, publié au printemps 2008, annonçait "mettre un terme, sur la présence (française) sur la façade atlantique du continent africain (et) une sur sa façade orientale",

 

Autant dire que la célébration du cinquantenaire de notre indépendance cette année prend tout son sens avec cette décision historique prise par le Sénégal de s’affranchir de l’assistance militaire française.

Le Sénégal est enfin libre de ses faits et actes militaires sans référer ou demander conseil à l’armée Française.

Il n’est pas sur que cela change beaucoup de chose pour la population sénégalaise.

Seules les personnes en contact avec l’armée Française à Dakar risquent de perdre beaucoup, sur un point financier.

Mais le Sénégal est un grand pays qui vat toujours se relever, pire ou mieux il vat toujours se relever pour aller vers son destin.
soltat senegalais3

Partager cet article

Repost 0
Published by harent le varent - dans actualité
commenter cet article

commentaires