Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de harent le varent
  • Le blog de harent le varent
  • : Ces trois regles signifient littéralement : « Ne vois pas », « N'entends pas », « Ne parle pas ». Plus précisément, la doctrine citoyenne signifient « je ne dis pas ce qu'il ne faut pas dire », « je ne vois ce qu'il ne faut pas voir », et enfin « je n'entends ce qu'il ne faut pas entendre »
  • Contact

etre ou ne pas etre

je ne vois pas, ne parle pas et n'entend pas. je ne suis plus rien sinon je mexprime, alors voila l'occassion.

Recherche

4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 10:45

On a pu photographier ce spécimen de toute beauté à son insu, mais nous sommes incapables de vous certifier le lieu exact de la photo, surement une forêt de la Martinique.

serpent-en-martinique.jpg

Le "Fer de Lance" : Le trigonocéphale est le seul animal réellement dangereux de la Martinique.

Le trigonocéphale de la Martinique (Bothrops lanceolatus) est un serpent venimeux mesurant de 1 à  m de longueur.

Visiblement ce lui la faisait plus 1m mais personne n’a eu la bonne idée d’aller le mesurer.

 Il est aussi appelé fer de lance ou bête longue pour ne pas le nommer. Sa tête triangulaire est munie latéralement d'une fossette lui permettant de détecter les proies à sang chaud dans l'obscurité. Sa bouche contient deux crochets qui se dressent quand elle est ouverte. Le venin s'attaque au sang en provoquant une coagulation vasculaire disséminée. Les caillots ainsi formés bouchent les vaisseaux et empêchent l'approvisionnement en oxygène des organes qui se nécrosent alors.

Le trigonocéphale de la Martinique vit dans tous les milieux. Il est essentiellement nocturne.

Ce jour notre serpent prenait un bain de soleil.

 Il chasse en embuscade, le corps lové comme une corde marine. C'est dans cette position qu'il est le plus dangereux car il peut effectuer de grands bonds en avant. Il se nourrit de rongeurs et d'oiseaux. Il est vivipare et la femelle peut mettre bas jusqu'à 80 jeunes. Le trigonocéphale de la Martinique est en danger d'extinction car très chassé en raison du danger qu'il représente.

Même en dangers cela n’empêche pas certains à bien grandir.

 De plus, ses proies sont souvent empoisonnées (rongeurs), ses milieux sont détruits et les champs de canne qu’il apprécie sont brûlés avant récolte. Il n'y a pas si longtemps, une prime de 100 F (15 €) était payée à celui qui rapportait une tête à la Gendarmerie. Ainsi c'est environ 112 000 serpents qui ont été détruits de 1970 (11636) à 1994 (1218), tout autant de Martiniquais qui n’ont pas été mordu.

Il a été choisi en 1766, pour figurer sur le drapeau de la Martinique. A sainte Lucie existe l'espèce cousine de Bothrops caribbaeus. Il n'est présent sur aucune des autres îles.

 

Le Fer de Lance a deux grands prédateurs ; l’Homme et la mangouste.

La Mangouste (Viverridé)
A l’ origine introduit pour combattre le serpent, ce petit mammifère carnivore semble, plutôt, avoir choisi la cohabitation et la mutuelle ignorance.

En générale ces deux adversaires de force égale qui s’ignorent dans la nature.

Seuls les combats organisés poussent la mangouste captive à agresser le serpent.

Généralement, c’est la mangouste qui "gagne" mais qui souvent meurt un peu plus tard des suites de ses blessures.
Si d’aventure, le serpent l’emporte, on lui oppose immédiatement une autre mangouste.

 

Depuis Adam et Ève, l’homme a toujours chassé.  

 

 

serpent-martinique.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by harent le varent
commenter cet article

commentaires

anonyme 01/03/2014 22:03

Ceci est totalement faux ! Cette photo n'est pas un trigonocéphale (qui mesure entre un et 2 mètres) et n'a pas pu être prise en Martinique !