Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de harent le varent
  • Le blog de harent le varent
  • : Ces trois regles signifient littéralement : « Ne vois pas », « N'entends pas », « Ne parle pas ». Plus précisément, la doctrine citoyenne signifient « je ne dis pas ce qu'il ne faut pas dire », « je ne vois ce qu'il ne faut pas voir », et enfin « je n'entends ce qu'il ne faut pas entendre »
  • Contact

etre ou ne pas etre

je ne vois pas, ne parle pas et n'entend pas. je ne suis plus rien sinon je mexprime, alors voila l'occassion.

Recherche

27 août 2010 5 27 /08 /août /2010 10:09

La commune du François a fait un coup de maitre, réunir deux religion sur un même lieu, réduire les couts et le nombre de lieu de culte et surtout cultivé l’harmonie entre religion dans le département de la Martinique comme dans la plus part des iles de la caraïbes.

eglise françois3

Située au centre de la Martinique sur la côte atlantique, le François est une commune essentiellement rurale. Les routes qui traversent la campagne pour rejoindre le bourg sont vraiment très agréables avec leurs vastes paysages de champs de canne à sucre et de plantations de bananes. Le centre-ville assez animé, grâce à de nombreux magasins et à son marché, n'est pas des plus attirants. Mais qu'importe ! Le François doit sa renommée à la beauté des territoires ruraux qui l'entourent et à la très jolie baie sur laquelle donne le bourg.

La région du François est connue pour la beauté de sa baie
protégée des vagues de l'Océan Atlantique par une barrière de corail.
S'y abritent les îlets Lavigne, Lapin, Oscar, Thierry, Métrente, Pelé, Long et Frégate.
Cette commune est donc naturellent tournée vers la mer
et de nombreux prestataires proposent des sorties en mer.

Le François est aussi une commune de pêcheurs. En tant que professionnels de la mer, ces derniers ont accumulé les savoirs qui font les experts des courses de yoles.

Sur les flancs des mornes, s'étalent des plantations de canne à sucre destinées sûrement à alimenter l'une des meilleure distillerie de l'Île. L'Habitation Acajou intéressera certainement les amateurs de crus dépassant les 40°, vous y découvrirez dans un domaine agricole, une maison de maître restaurée, avec son mobilier d'époque. Dans son petit musée du rhum, vous pourrez apprécier avec modération, la gamme Clément.

La banane reste cependant la première production de l'Île.
Le François n'est pas en reste avec une très importante surface cultivée.

 

Mais moins connu, la commune du François est pionnier en matière innovatrice de lieu de culte.

 

l'église Saint-Michel

 

La première église du François fut construite en paille, en terre et en roseau et n'a pas résisté aux intempéries. L'église Saint-Michel qui fut malheureusement anéantie en 1973 par un incendie faisait la fierté des franciscains.

 

 

Elle a été remplacée par un bâtiment aux allures futuristes qui est vite devenue vétuste. Aujourd'hui, la ville du François lance la construction d'une nouvelle église qui allie passé et future, tradition, modernité et l’ouverture aux autres religions.

 

Le passé pour les matériaux utilisés, la pierre, la terre cuite, le bois, mais aussi parce que le nouvel édifice reprend les références architecturales de l'église Saint-Michel avec une façade en pierre et un clocher imbriqué au centre du parvis.

 

Le futur et la modernité parce que l'acier, le cuivre seront également utilisés en combinaison avec les autres matériaux.

Une demi-coupole viendra couvrir l'espace liturgique telle une mosquée gonflée par l'alizé pour la salle de prière des musulmans, référence à la tolérance du département dans le domaine de la religion.

 

 eglise françois2

 

Une église est un édifice religieux dont le rôle principal est de faciliter le rassemblement d'une communauté chrétienne. C'est le principal édifice de ce type de la paroisse dans le christianisme. Les édifices qualifiés de chapelles sont généralement privés, comme la chapelle d'un château fort, ou réservés à une communauté religieuse, par exemple un monastère. L'église consiste en un bâtiment consacré à la prière et aux pratiques cultuelles des chrétiens. Notamment, la messe est, typiquement, dite dans une église par le prêtre, dans le catholicisme et l'orthodoxie. Dans le protestantisme, le même édifice ayant la même utilité est historiquement appelé le temple et non pas l'église, le terme (« Église » avec majuscule) n'étant retenu que pour désigner l'institution, ou bien la communauté des chrétiens.

Traditionnellement, lorsqu'on décidait de construire une église :

  • on choisissait un saint protecteur de cet édifice (le saint patron) ; ce choix était souvent le fait du patron temporel de l'église, sur le domaine duquel l'église allait être construite : l'évêque, un propriétaire, et des abbayes ;

Les architectes renouvellent le sujet, proposent des innovations tout en veillant au respect des normes liturgiques. Certaines églises sont issues du mouvement d'urbanisation des villes, l'Église catholique souhaitant que des édifices de cultes soient au plus près des populations : l'Église Notre-Dame du Raincy par Auguste Perret est l'une d'entre elles.

 

Faute d'un entretien suffisant de la part des municipalités qui en ont la charge, plusieurs milliers d'églises sur les 40 000 que compte la France encourent un risque important d'être rasées dans les prochaines années, mais pas en les Antilles Française.

 

Suite aux manques de moyens financiers ou pour des raisons politiques, les églises sont parfois reconverties en édifices avec des fonctions différentes ou pour un culte différent, on peut compter des exemples notables d'église convertie en mosquée.

Pourtant des solutions existent pour les deux religions

Une mosquée est un lieu de culte où se rassemblent les musulmans pour les prières communes.

L’ensemble architectural est le plus souvent entouré d’une ou plusieurs tours, ou minarets, dont le nombre est limité à six pour ne pas excéder les sept de la mosquée de La Mecque. Le toit est souvent en forme de dôme. C’est du haut d’un des minarets que le muezzin (mouadh-dhîn) appelle à la prière au cours de l’adhan. Une mosquée est devenue plus qu’un lieu de culte ; elle sert d'institution sociale, éducative et politique : elle peut, ainsi, être accompagnée d’une médersa, d’un centre de formation, voire d’une université. Elle sert aussi de lieu de rencontres et d’échanges sociaux.

Très diverses dans leur taille et leur style architectural, les mosquées peuvent être de simples masjid servant au culte quotidien, mais aussi des jami' (grandes mosquées), où les fidèles se rassemblent pour la prière du vendredi. Les éléments caractéristiques de la mosquée sont apparus dès l’aube de l’islam. Au fur et à mesure de l’expansion de l’islam, les mosquées ont intégrées de plus en plus d’éléments issus de l’architecture des territoires conquis. Chaque région connaît donc une architecture de mosquée qui lui est propre.

Le dôme provient des voûtes sphériques perses. Il est utilisé dans l'architecture islamique depuis le VIIe siècle. Les dômes sont souvent placés directement au-dessus de la salle principale de prière.

Au cours du temps, la taille des dômes augmente. Après avoir occupé un petit espace prés du minaret, ils occupent aujourd’hui presque la totalité de la surface du toit de la salle de prières.

À partir de la fin du XIe siècle, avec le règne des Seldjoukides, de petites coupoles apparaissent au-dessus du mihrab et de l’iwan, en plus du grand dôme principal qui se trouve au centre[52]. Bien que les dômes aient normalement la forme d’un hémisphère, les Moghols ont popularisé les dômes avec une forme plus étirées, notamment en Inde.

Les formes arrondies, en forme de coupole sont symbole de perfection.

Plusieurs exemple de lieux de culte étant passés d'une religion à une autre existent, certains concernent l’islam.
La
Kaaba était avant l'islam un lieu de culte païen, on y trouvait 360 idoles[18] que Mahomet fit détruire lorsqu'il effectua la circumambulation autour de la Kaaba futur principal lieu saint de l'islam. Quant à la mosquée Al-Aqsa désignée comme le troisième lieu saint de l'islam, elle fut érigée sur le mont du Temple là où se situait le Second Temple de Jérusalem et qui est aujourd'hui encore perçu par les juifs comme un lieu saint. En 1453, lors de la prise de Constantinople, les Ottomans transformèrent presque toutes les églises, monastères, et chapelles de la ville y compris la basilique Sainte-Sophie (Hagia Sophia),

 

L’Occident de tradition et de culture chrétienne, l’Orient et le Sud de culture et de tradition musulmane, sont conduits à vivre dans les mêmes sociétés et à avoir des rapports de plus en plus fréquents dans le cadre d’une mondialisation croissante. Ils ont une responsabilité commune dans le développement de l’homme et d’une paix civile et internationale durables. Dans de nombreux pays, chrétiens et musulmans, les uns et les autres plus ou moins croyants et pratiquants, vivent parfois dans les mêmes lieux, en Martinique, ils vivent dans les mêmes quartiers, dans un milieu social clos sur eux-mêmes, une ile tropicale.

eglise françois

 

La commune du François en Martinique a trouvé la solution au problème de conversion de lieu de culte.

 

Réunir une église et une mosquée dans un même lieu, pour la première fois au Monde ; la Mosquée-Eglise.

 

Seule bémol, définir la vrai dénomination « église-mosquée saint Michel » ou « mosquée-église saint Michel »

 

Saint Michel est un archange connu et vénéré par les Églises chrétiennes. Il est le chef de la milice angélique.

L'archange Michel est cité également dans le Coran comme étant un ange de Dieu.

Chapitre 2 la vache (Al-baqara) (versets 97,98): 97. Dis : « Quiconque est ennemi de Gabriel doit connaître que c'est lui qui, avec la permission de Dieu, a fait descendre sur ton cœur cette révélation qui déclare véridiques les messages antérieurs et qui sert aux croyants de guide et d'heureuse annonce ».

Toujours est il l’église saint Michel du François en Martinique sera heureux de vous accueillir pour venir prier avec le coran et la bible, ou même venir visiter ce lieu de culte qui est unique au monde.

enfin c'est ma vision des choses, à vous de voir. 

Partager cet article

Repost 0
Published by harent le varent - dans actualité
commenter cet article

commentaires

lefèvre 12/03/2011 00:57


bonjour
en vacances ces derniers jours en Martinique, j'ai découvert lors de mes ballades le chantier de ce que je croyais n'être qu'une Eglise. Ayant été élu local en metropole pendant près de 20 ans, je
me suis interrogé immédiatement sur le maître d'oeuvre. Surprise : la ville du François. En tout cas c'est ce qui apparaît sur le panneau de chantier. Quid donc de la loi de 1905 sur la séparation
des églises et de l'Etat en Martinique? C'est la question que j'ai posée à qq hauts fonctionnaires à Fort de France et qui semblaient embarrassés pour me répondre; quant à un ami juriste de l'ïle,
il m'a parlé "d'usages". Bref alors que de retour je cherchais pour mon seul intéret personnel une réponse à ma question, je suis tombé sur votre blog. Auriez vous la réponse?
D'avance merçi. JP Lefèvre


harent le varent 12/12/2011 09:19



en Martinique comme dans d'autre départements, il y a des choses qui se font et qui sont différents de la métropole, avec l'accord de touts les gouvernement successives. la séparation des églises
et de l'etat n'empeche pas que des villes en France donnent des terrain pour faire construire des mosqués. mais vous avez raison tout cela n'est pas normal.