Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de harent le varent
  • Le blog de harent le varent
  • : Ces trois regles signifient littéralement : « Ne vois pas », « N'entends pas », « Ne parle pas ». Plus précisément, la doctrine citoyenne signifient « je ne dis pas ce qu'il ne faut pas dire », « je ne vois ce qu'il ne faut pas voir », et enfin « je n'entends ce qu'il ne faut pas entendre »
  • Contact

etre ou ne pas etre

je ne vois pas, ne parle pas et n'entend pas. je ne suis plus rien sinon je mexprime, alors voila l'occassion.

Recherche

24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 16:15

mali1
M. Joyandet Secrétaire d'Etat chargé de la Coopération et de la Francophonie a souligné que le ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, et le secrétaire général de l’Élysée, Claude Guéant, avaient “fait beaucoup de travail sur ce dossier”, afin d’obtenir la délivrance du Français, Pierre Camatte.

Une preuve de plus que le France Afrique est toujours d’actualité.

image-france-afrique.jpg
Il faudra bien un jour que la France et certain gouvernement africain passent à la caisse.

Pour la presse malienne, il était quasiment impossible pour les autorités du Mali, de résister à la forte pression de la France, qui voulait voir son ressortissant libéré même en pactisant avec le diable. Cela représente une avancée inexorable vers la remise en cause de la lutte antiterroriste au Sahel. La France a ainsi violé les normes internationales, relatives à l’interdiction de verser de rançons ou de céder aux chantages des groupes terroristes. Celle-ci a fait fi de ces dispositions en obligeant le Mali à franchir le Rubicon.

Le Mali qui a montré au début quelques réticences, a cédé en fin de compte, avant-hier, en remettant en liberté quatre terroristes soupçonnés d’attentats kamikazes en Algérie et en Mauritanie. C’était la condition pour que soit libéré l’otage français, Pierre Camatte, détenu depuis fin novembre par un groupe terroriste d’Aqmi au nord du Mali.

Les quatre activistes d’Al Qaîda ont été libérés dans la nuit de dimanche à lundi, après avoir purgé une peine de neuf mois de prison. Il s’agit de deux Algériens, un Mauritanien et un Burkinabé, arrêtés en avril 2009 dans le nord du Mali.
Sous la pression des Français, le processus de libération des terroristes écroués est entamé par un pseudo-procès réglé comme une partition de musique durant la semaine écoulée.

La France a piétiné un principe qu’elle tente d’imposer aux autres en exigeant des pays souverains ce qu’elle refuse d’accepter chez elle.

Avec la rançon que devra, si ce n’est déjà fait, verser la France, ils vont reprendre le maquis et continuer leurs actes terroristes.

Alger rappelle son ambassadeur à Bamako pour consultation et convoque l’ambassadeur du Mali à Alger pour explication. La décision malienne de relâcher les terroristes, revendiqués par Al-Qaïda en échange de la libération des otages occidentaux, est un précédent d’une extrême gravité.

Le communiqué du ministère des Affaires étrangères rendu public hier en début d’après-midi répond d’ailleurs clairement à cette interrogation. “Le gouvernement algérien condamne et dénonce avec force cette attitude inamicale du gouvernement malien

Au-delà de ces incidences diplomatiques avec les pays voisins, la Mauritanie ayant déjà lundi soir réagi à cette libération en qualifiant de “surprenante” la décision malienne de “remettre à une partie terroriste un Mauritanien réclamé par la justice mauritanienne”, cette décision ne fera que conforter les organisations terroristes dans leur chantage contre les États.

En attendant, le forcing français pour la libération des otages a donné ses fruits. Après la libération des terroristes, Paris s’accueille favorablement la libération de l’otage français Pierre Camatte en captivité depuis novembre 2009.
Il faut savoir qu’Al-Qaïda Maghreb retient actuellement six Européens dans la zone désertique du nord du Mali : un Français enlevé le 26 novembre dans ce pays. En Mauritanie, trois Espagnols ont été capturés le 29 novembre et un couple d’Italiens le 17 décembre.
Il faut aussi rappeler que Madrid négocierait actuellement le paiement d’une rançon de 5 millions de dollars en échange de la libération de ses otages.
Ainsi va la diplomatie à l’occidentale. “Faites ce que je vous dis, mais ne faites pas ce que je fais”.

En résumé les otages occidentaux financent le terroriste.

Al qaida Maghreb sort renforcer à ce petit jeu avec les occidentaux.

Bernard Kouchner s’est prit pour un ange blanc envoyer par la grande puissance France mais cette pratique risque un jour de tourné au noir pour l’image de la France en Afrique.
mali

Partager cet article

Repost 0
Published by harent le varent - dans actualité
commenter cet article

commentaires