Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de harent le varent
  • Le blog de harent le varent
  • : Ces trois regles signifient littéralement : « Ne vois pas », « N'entends pas », « Ne parle pas ». Plus précisément, la doctrine citoyenne signifient « je ne dis pas ce qu'il ne faut pas dire », « je ne vois ce qu'il ne faut pas voir », et enfin « je n'entends ce qu'il ne faut pas entendre »
  • Contact

etre ou ne pas etre

je ne vois pas, ne parle pas et n'entend pas. je ne suis plus rien sinon je mexprime, alors voila l'occassion.

Recherche

26 avril 2010 1 26 /04 /avril /2010 23:27

La consommation de viande de porc est intime lié à l’augmentation de musulman en France.

La viande de porc que ce soit sous forme de viande fraîche ou de produits de charcuterie, est la première viande consommée en France, en Europe et dans le monde.

Tout est bon dans le cochon

Au-delà de la viande de porc et des produits de charcuterie, il faut préciser que certaines parties du porc ont d'autres utilités.

En effet, le gras et les os servent d'ingrédients dans la fabrication des aliments pour animaux de compagnie ou peuvent servir pour la fabrication de gélatine ou de gomme à mâcher. Cette gélatine peut également servir à la fabrication de dentifrice, de détergents, de pellicules photographiques ou de désodorisants.

Certains sous-produits sont utilisés pour la fabrication d'encre d'imprimerie, de pneus ou d'asphalte. Les boyaux peuvent être transformés pour faire des cordes d'instruments de musique ou des fils de ligature chirurgicaux.

Enfin, les poils des porcs appelés soies, sont couramment utilisés pour fabriquer des brosses et des pinceaux.

 

le porc

Mais les temps change et plus en plus le porc devient viande non-gratta dans les menus.

Des fats Food, des restaurants et des cantines scolaires ne proposent plus la viande de porc.

Pourtant la viande de porc reste à la porté de toutes les bourses et participe à la stabilité sociale.

Cela ne m’empêche pas que dans certaine région il est entrain de disparaître doucement mais surement, le coupable est le musulman grâce a sa foie en sa religion et pour cause ;

En 1989, l'historien Bruno Etienne, se fondant sur les données du recensement de 1982, évaluait la présence musulmane dans l'Hexagone «autour de 2,5 millions d'individus». En 1993, le rapport publié par le Haut Conseil à l'intégration avance le chiffre de 3 millions. Un an plus tard, un article du Monde évalue les musulmans à «6,5% de la population française, soit 3,7 millions». En 1996, un dossier publié par le Secrétariat des relations avec l'islam donne une estimation de 4,2 millions.

Au même moment on constat une diminution de la consommation de viande de porc.

 

Le porc est un formidable produit commercial, mais la logique économique reprend toujours le dessus. C’est la demande qui crée l’offre, à ce petit jeu le porc est entrain de perdre du terrain sur les viandes karcher et Allal.

Le jambon résiste bien mais pour combien de temps encore. A quand le couscous vat détrôner les pommes de terre.

Le porc est absolument malsain, sa chair également est strictement prohibée à la consommation. Allah a dit à différents endroits du Saint Qour’ân «Vous sont interdits la bête morte, le sang, la chair de porc...» (Sourate 5, v. 4)

 

la Bible dit au sujet du porc «Vous ne mangerez pas de leur chair, et vous ne toucherez pas leurs corps morts ; vous les regarderez comme impurs». (Lévitique ir, 7-8). Le même commandement est repris par le Deutéronome (XIV, 8). Le révérend W.K. Lawther Clarke dit dans son «Commentaire concis de la Bible» («Concise Bible Commentary», Fub. S.P.C.K., 1952), commentant ces passages : «Les lois furent inculquées et obéies car elles incarnaient la volonté divine» (p. 871). Le docteur E.A. Widmer cite, dans son article «Porc, Man and Disease», ce qui suit «Le porc, bien qu’étant un des aliments les plus communs, est un des plus néfastes. Dieu avait interdit aux Hébreux de manger la viande de porc, non pas simplement pour affirmer son autorité, mais parce que ce n’était pas un aliment sain pour l’homme».

 

«Le porc était un animal officiellement impur... Il est sale, il ne refuse pas de manger abats et charognes, et la consommation de sa viande dans certains pays chauds est supposée causer des maladies de la peau.

 

Pour les juifs, la viande de porc était abominable, le porc était l’emblème de la saleté et de la grossièreté.

Les éleveurs de porc devront se reconvertir ou penser à devenir un musulman.

Partager cet article

Repost 0
Published by harent le varent - dans actualité
commenter cet article

commentaires