Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de harent le varent
  • Le blog de harent le varent
  • : Ces trois regles signifient littéralement : « Ne vois pas », « N'entends pas », « Ne parle pas ». Plus précisément, la doctrine citoyenne signifient « je ne dis pas ce qu'il ne faut pas dire », « je ne vois ce qu'il ne faut pas voir », et enfin « je n'entends ce qu'il ne faut pas entendre »
  • Contact

etre ou ne pas etre

je ne vois pas, ne parle pas et n'entend pas. je ne suis plus rien sinon je mexprime, alors voila l'occassion.

Recherche

1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 20:58

A quelque jours de l’élection présidentielle, le président Abdoulaye Wade va se présenter pour un troisième mandat. Alors que de l’avis de la quasi-totalité des sénégalais spécialistes du droit constitutionnel.

Pour le M23 la candidature de Wade Agé de 85 ans est un "coup d'Etat constitutionnel", arguant qu'il a épuisé ses deux mandats légaux (élection en 2000, réélection en 2007), ce que récusent ses partisans selon qui il est en droit de se représenter après des modifications de la Constitution rétablissant le septennat.

La candidature du chef de l'Etat n'est pas seulement contestée par ses opposants, les Etats-Unis l'ayant invité à "laisser la place à la prochaine génération".

C’est ici que le vrai homme fort de la capitale rentre en jeux.

 

Youssou N’Dour

 n-dour.jpg

Le chanteur-vedette sénégalais Youssou N’Dour, 52 ans, a annoncé qu'il sera candidat à l'élection présidentielle de février, dans une déclaration sur la radio et la télévision Futurs Médias (RFM et TFM), appartenant à son groupe de presse.

 

« C'est vrai, je n'ai pas fait d'études supérieures, mais la présidence est une fonction et non un métier. J'ai fait preuve de compétence, d'engagement, de rigueur et d'efficience à maintes reprises. A l'école du monde, j'ai appris, j'ai beaucoup appris. Le voyage instruit autant que les livres ».

 

Né en octobre 1959 dans le quartier populaire dakarois de la Médina dans une famille modeste, Youssou N’Dour est aujourd'hui un des artistes sénégalais les plus connus au monde, auteur de plus de 20 albums et qui cumule les casquettes.

 

Il a créé à Dakar un studio et une société de production, une société de microcrédit, anime une fondation caritative en plus d'être patron de presse: outre RFM et TFM, le groupe Futurs médias comprend un quotidien, autant de médias bénéficiant d'une large audience dans le pays, et souvent critiques envers le régime du président Abdoulaye Wade.

 

Quelle mouche a bien pu piquer l’artiste à faire de la politique ?????

 

a lancé Youssou N'Dour sur la radio française RFI. "Le Sénégal et son peuple ont mal. Nous avons été trahis par cette décision honteuse. J'ai dit bien honteuse... J'appelle, donc, toutes les forces vives de ce pays, nos frères africains, la communauté internationale à exprimer son désaccord face à ce coup d'Etat institutionnel et constitutionnel. Le combat continue, parce que Dieu est avec les justes".

 

Le Sénégal fait de grands pas en avant dans la corruption. En lieu et place d’un combat pour faire de la bonne gouvernance un principe sacrosaint, le pays a fait des «progrès » dans la généralisation de la corruption selon le rapport de Transparency International. Le Sénégal gagne ainsi plus de 10 places en arrière par rapport aux années précédentes.

 

Au Sénégal, même si un journaliste n’a péri dans l’exercice de son travail, il est noté qu’avec le régime de l’alternance, la situation n’est pas toujours de tout repos.

 

Sur 178 pays à travers le monde, le Sénégal obtient une note de 25 occupant la 93e place sur le classement de 2011. Cela est uniquement du à l’interpellation des journalistes à la Dic et les nombreux procès. Mais aussi à la problématique de la dépénalisation du délit de presse dont le dossier dort toujours dans les tiroirs.

 

Selon un ancien ami du président, Wade est un solitaire. Il décide seul, il parle seul, il agit seul, considérant qu’il ne peut pas avoir tort, qu’il ne peut pas se tromper. C’est pour cela qu’il se trompe tout le temps. Voilà dix ans que le Sénégal recule parce que l’homme qui le dirige considère qu’il ne peut pas avoir tort. Il avait été élu selon un programme présenté au peuple sénégalais comme étant le programme de l’alternance.

Il y a un recul du commerce, recul du transport, recul des PME-PMI, recul de l’économie agricole paysanne et chômage accru dans les villes.

Une culture de la corruption s’est développée au niveau de certains cercles du pouvoir. Certains cercles du pouvoir baignent dans un marigot de corruption.

Ect ect.

 

Il se pourra que le nouveau visage du Sénégal soi N’Dour et Wade fasse déjà partie du passé.

Partager cet article

Repost 0
Published by harent le varent - dans politique
commenter cet article

commentaires