Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de harent le varent
  • Le blog de harent le varent
  • : Ces trois regles signifient littéralement : « Ne vois pas », « N'entends pas », « Ne parle pas ». Plus précisément, la doctrine citoyenne signifient « je ne dis pas ce qu'il ne faut pas dire », « je ne vois ce qu'il ne faut pas voir », et enfin « je n'entends ce qu'il ne faut pas entendre »
  • Contact

etre ou ne pas etre

je ne vois pas, ne parle pas et n'entend pas. je ne suis plus rien sinon je mexprime, alors voila l'occassion.

Recherche

21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 20:41

La dépendance et l’aide aux personnes âgées : un chantier vital pour le budget de l’état.

 

Le vieillissement de la population française implique pourtant un besoin énorme en services à la personne notamment en faveur des personnes âgées dépendantes.

Il semble donc nécessaire dès aujourd'hui des solutions pour faciliter la prise en charge des personnes âgées, sachant que beaucoup n'ont pas de revenus suffisants pour payer une aide à domicile ou un établissement spécialisé. La question du mode de financement fait donc débat. Dans un contexte de crise et de récession, le sujet a été plusieurs fois remis à plus tard, mais il s'agit aujourd'hui de trouver des solutions pour pouvoir annulé de la dépendance, à côté de la maladie, de la famille, des accidents du travail et des retraites.

 euthanasie

À l'origine, l'euthanasie désigne l'acte mettant fin à la vie d'une autre personne pour lui éviter l'agonie et de la dépendance.

La loi de l'euthanasie vise à provoquer le décès d'un individu atteint de dépendance inévitable qui inflige à sa famille des souffrances morales et financiers intolérables, particulièrement par un membre de sa famille sous le contrôle ou pas d’un médecin[].

 

On peut aussi pratiquer aide au suicide pour désigner le fait de fournir un environnement et des moyens nécessaires à une personne pour qu'elle se suicide, quelles qu'en soient les motivations. Dans ce cas, c'est le « patient » lui-même qui déclenche sa mort et non un tiers. L'aide au suicide demande une manifestation claire et libre de la volonté de mourir, ce qui la distingue de l'incitation au suicide.

L’incitation au suicide est valoriser et encourager par la moi sur la légalisation de l’euthanasie.

 

L'espérance de vie ayant augmenté dans certains pays industrialisés de pair avec une modernisation scientifique et technologique de la médecine, la part jouée par la décision médicale dans les décès a augmenté corrélativement à cette hausse. L'accélération de la fin de vie peut englober des formes très différentes, de l'interruption du traitement médical à l'injection de produits létaux, en passant par l'arrêt de la nutrition et de l'hydratation ou l'administration de sédatifs en dose importante. On estime ainsi que, en Europe, la part de la décision médicale dans les décès concerne 40 à 50% des décès[]. Mais ces pratiques ne sauraient toutes être regroupées sous le terme « euthanasie », dans la mesure où le but visé n'est pas la fin de vie elle-même.

 

Dans cette société, tout ce qui nous gène doit être écarté ou supprimé, effacé d’une manière ou d’une autre.

Dans ce monde sans pitié, le gouvernement a trouvé le moyen de résoudre deux problèmes en une solution radicale.

Dans cette période de récession l’état ne peut pas se permets de dépenser plus pour les personnes âgées.

Dans cette période de récession les citoyens ne peuvent et ne veulent pas dépenser pour leurs personnes âgées.

 

Le gouvernement propose de l’égalisé l’euthanasier par une loi ;

-pas de dépense pour l’état.

-pas de dépense pour les familles.

 

De nos jours il est de coutume de donner la mort aux animaux de compagnie, quand ils deviennent trop vieux ou trop chaire à soigner.

 

On dit qui aime bien châtie bien.

 

L’homme est et reste un animal, alors il n’y a rien de mal de mettre fin à la vie d’un vieux ou trop cher à soigner.

 

Dans ce monde on nage en plein délire.

 

Nul n’a le doit d’hotter la vie à autrui, chaque être humain doit avoir le doit de choisir de son orientation vital. Pour ceux qui ne peuvent pas, on doit faire du cas par cas.

 

Toutes les lois ne sont jamais parfaites et sont détourner de leurs sens premier.

 

Imaginer que les députés qui vont voter cette loi soient euthanasiés à la vie de leurs vies, dans ce sens la musique n’est plus la même.   

Partager cet article

Repost 0
Published by harent le varent - dans actualité
commenter cet article

commentaires

bouneca 10/02/2011 12:22


comment peut on faire autant de fautes d'orthographe en étant journaliste?


harent le varent 11/02/2011 00:14



je dois reconnaitre que vous avez raison, je vais faire des efforts. pour la petite histoire je ne suis pas journaliste mais quelqu'un qui a des choses à dire.



DOUILLON ! 24/01/2011 21:18


Clin d'oeil satirique sure le sujet : http://douillon.canalblog.com/
Le rire n'empêche pas le malheur, mais il peut le soulager.
JEAN PATRICK


DOUILLON ! 24/01/2011 21:17


Clin d'oeil satirique sure le sujet : http://douillon.canalblog.com/
Le rire n'empêche pas le malheur, mais il peut le soulager.
JEAN PATRICK