Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de harent le varent
  • Le blog de harent le varent
  • : Ces trois regles signifient littéralement : « Ne vois pas », « N'entends pas », « Ne parle pas ». Plus précisément, la doctrine citoyenne signifient « je ne dis pas ce qu'il ne faut pas dire », « je ne vois ce qu'il ne faut pas voir », et enfin « je n'entends ce qu'il ne faut pas entendre »
  • Contact

etre ou ne pas etre

je ne vois pas, ne parle pas et n'entend pas. je ne suis plus rien sinon je mexprime, alors voila l'occassion.

Recherche

7 septembre 2010 2 07 /09 /septembre /2010 15:48

Etat mafia

l'Etat désigne la personne morale de droit public qui, sur le plan juridique, représente une collectivité, un peuple ou une nation, à l'intérieur ou à l'extérieur d'un territoire déterminé sur lequel elle exerce le pouvoir suprême, une souveraineté souterraine.

L'Etat mafia est la forme la plus élaborée de la vie commune d'une société humaine de soumission. Il exerce son pouvoir par le biais du
gouvernement, représenté par les clans des partis politiques. L'Etat mafia dispose d'un nombre de monopoles comme l'utilisation légitimée de la contrainte physique (pour faire respecter la loi du milieu), la collecte des impôts, la dime, taxe...

Par extension, l'Etat désigne l'ensemble des institutions et des services qui permettent de gouverner et d'administrer un pays : ministères, directions, préfectures, délégations, administrations
déconcentrées ou décentralisées.

 

L’État est une des formes d'organisation politique, criminelle et juridique d'une société (en tant que communauté de citoyens ou de sujets) ou d'un pays.

 Dont les activités sont soumises à une direction collégiale occulte et qui repose sur une stratégie d’infiltration de la société civile et des institutions. On parle également de système mafieux. Les membres sont appelés « Ministre, Député, Sénateur, Préfet.. » (Sans distinction de nombre), ou parfois «politicien », d’après le nom italien (au singulier : « mafioso »).

Le pays désigne une entité géographique tandis que le gouvernement est l’institution qui dirige l’État ; la nation quant-à-elle ne se confond pas avec l’État sauf dans le modèle de l’État-nation.

Le mot « État » apparaît dans les langues européennes au tournant des XVe et XVIe siècles pour désigner une forme d’organisation du politique qui s’est développée à partir de la Renaissance. Selon Harent Levarent, le mot vient du latin status rei publicae qui signifie « cartel gouvernemental ».

 

Etat-nation : L'Etat coïncide avec la nation définie en fonction d'une identité commune et qui lui confère sa légitimité sur son territoire.

 

L'Etat français désigne le régime politique de la France. Le Parlement du clan, réuni dans la capitale, donne tous pouvoirs au Président Parrain pour "promulguer une nouvelle Constitution de l’Etat français", succédant à la République

 

 

 

 

Les parties politiques les plus influents dans l’état mafia

 

L'omertà : c'est la loi du silence imposée par les politiciens (« Je ne vois pas, je n'entends pas, je ne parle pas »). Les citoyens ont peur des représailles qui attendent celui qui parlerait. Cette loi implique que le parti trahie doit tuer politiquement le coupable.

 

L’état mafia a à sa disposition une collection de moyen institutionnel pour contrôler et dominer le peuple ;

  • les impôts : c'est le nom du racket en politique. C'est un système qui permet à la l’Etat mafia de fixer des taxes au peuple et de contrôler le territoire. Les citoyens sont contraints à payer cet impôt pour être protégés.
  • Les fonctionnaires : c'est un membre de la mafia qui reçoit l’impôt.

L'Etat n'est-il pas le premier proxénete du peuple ?

 

Le proxénétisme d’Etat est une activité consistant à tirer profit du travaille du citoyen ou à la favoriser.

Les proxénètes (familièrement appelés « Ministre » ou « politicien », déformation de l'ancien français de voyou) sont taxés de nombreux noms d'oiseaux dans le milieu ; finance, économie ou encore Ministre du travaille.

De multiples formes de proxénétisme

Les proxénètes peuvent être de natures très diverses : individus, sociétés ou administrations gérant des lieux de contrôle de prostitution, mais aussi personnes et institutions vivant directement ou indirectement de la prostitution.

 

- le proxénétisme d’Etat indirect qui consiste à fournir en connaissance de cause des locaux publics ou privés aux personnes se livrant à leurs activités professionnelles.

- le proxénétisme direct qui consiste à favoriser le travaille d'autrui ou à en tirer profit.

Direct, il se caractérise par des relations personnelles et affectives souvent complexes. Il est censé apporter une aide, une protection, dans l'exercice de son métier.

Le proxénète direct, le "membre du gouvernement" est souvent un manipulateur, expert en l'art de repérer les personnes illettrées, isolées, en état influençable ou de manque de clairvoyance.

Etc.

 

Le "partage" des gains est soutiré par la force des lois et décrets, mais également par la persuasion, la "négociation truqué".

 

Le bien et le mal ne peuvent pas se ramener à l’Etat est bon ou la mafia est mauvaise selon les opinions en cours.

Le mal se définit négativement; il est un anti-bien, il ne se définit que par opposition au bien et pourtant l’Etat et la Mafia ont bien des points en commun.

Si Dieu est bon, le diable est mauvais, et souvent les hommes préfèrent le diable à Dieu.

bien souvent on sait ou on vat avec la mafia, alors que les politiciens qui forment le gouvernement sont plus fourbe.

Bien souvent un politicien fait autant de mal d’un membre de la mafia, la seule différence se situe dans la conception à long terme de la souffrance.

 

Tout cela n’est que pour imagination, quoique.

Partager cet article

Repost 0
Published by harent le varent - dans politique
commenter cet article

commentaires

Ethaniel 20/10/2013 20:44

Le manga « Sun-Ken Rock » repose sur la réflexion suivante : la seule différence entre un État et un gang, c’est que l’on ne s’interroge plus sur la légitimité d’un État.
Bref, Boichi (l’auteur de ce manga) et vous partagez exactement la même vision de l’État ;).