Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de harent le varent
  • Le blog de harent le varent
  • : Ces trois regles signifient littéralement : « Ne vois pas », « N'entends pas », « Ne parle pas ». Plus précisément, la doctrine citoyenne signifient « je ne dis pas ce qu'il ne faut pas dire », « je ne vois ce qu'il ne faut pas voir », et enfin « je n'entends ce qu'il ne faut pas entendre »
  • Contact

etre ou ne pas etre

je ne vois pas, ne parle pas et n'entend pas. je ne suis plus rien sinon je mexprime, alors voila l'occassion.

Recherche

19 août 2010 4 19 /08 /août /2010 01:37

le président de la région Georges Frêche dans son programme d’aménagement du quartier d’Odysseum,  vat Célébrer la mémoire des grands hommes du XXe siècle ; le général de Gaulle, Jean Jaurès - viendront s’ajouter les personnalités fortes du siècle dernier : les protagonistes de la Seconde Guerre Mondiale, Churchill et Roosvelt, des figures de la lutte pour et contre les droits de l’Homme comme Nelson Mandela et Gandhi, ou encore le leader égyptien Nasser et l’ancien Premier ministre israélien Golda Meir. Point fort : Georges Frêche veut y inclure Lénine et Mao, dont l’héritage politique contesté reste à démontré.

Le président de la région justifie son choix : "J’ai choisi ces hommes parce qu’ils ont joué un rôle décisif dans le destin du monde. Et parce que j’ai une profonde admiration pour ce qu’ils ont fait, notamment Lénine pendant la révolution russe", a-t-il déclaré, précisant qu’il hésitait encore à faire entrer Staline et pourquoi pas HITLER dans ce cercle. "C’est trop tôt, on les considère encore comme les bouchers de l’Europe", rien que ça.

La popularité de Freche dans sa région lui donne tous les doits.

 

 

Mao Tse-Toung

Mao

1893 - 1976
Mao Zedong ou Mao Tsö-tong
Révolutionnaire et homme d'État chinois


Mao Tsé-Toung naît à Shaoshan, dans la province du Hunan, le 26 décembre 1893. En 1908, il épouse Luo dans un mariage arrangé par son père. Luo décède en 1910. Mao obtient son diplôme de l'école normale du Hunan en 1918 pour ensuite s'inscrire à des cours à temps partiel à l'université où il travaille. Il lit beaucoup sur les théories communistes. Il se marie avec Yang Kaihui, fille d'un professeur. Elle sera faite prisonnière et exécutée en 1930.

Mao participe à un premier congrès du parti communiste à Shanghai en 1921. En 1925, il se rend à Guanddong et participe au congrès du Guomindang (parti communiste). En 1927, Mao, à la tête d'une armée révolutionnaire constituée de travailleurs et de paysans, dirige l'insurrection du Hunan, mais sans succès. Deux chefs locaux ainsi que l'armée de Zhu De se joignent à Mao pour former l'Armée rouge.

En 1931, Mao Tsé-Toung fonde la 'République soviétique chinoise' du Jiangxi, une région située au sud de la Chine. Il fait exécuter les opposants à ses réformes et conserve l'autorité sous un régime de terreur. En 1934, les troupes du gouvernement évacuent les communistes de Mao du Jiangxi. Les évacués entreprennent une 'longue marche' de douze mille kilomètres vers le nord. Ces marcheurs se rassemblent de nouveau sous Mao en 1935.

Mao s'allie à Tchang Kaï-Chek (général et homme politique anti communiste) dans le combat contre les Japonais en 1936.

Après trois ans de guerre civile de 1946 à 1949 Tchang Kaï-Chek est vaincu et fuit en Taïwan. Mao Tsé-toung proclame la République populaire de Chine.

En 1957, les intellectuels sont invités à critiquer le parti au pouvoir. Les nombreuses critiques prennent de telles proportions que Mao réagit par une campagne de répression. Une grande réforme industrielle et agraire, entreprise en 1958, se solde par un échec sans précédent. Les biens produits sont de piètres qualités, faute de main-d'oeuvre qualifiée. Les paysans travaillant en usine, les récoltes pourrissent, c'est la famine.

Le Petit Livre rouge (les pensées de Mao), écrit dans les années 1960, donne le programme de la Révolution culturelle (1966 - 1976). Entre 1966 et 1969, les étudiants se révoltent. Mao demande l'intervention violente de l'armée.

La Chine réintègre l'ONU en 1971. Richard Nixon, président des États-Unis, rencontre Mao à Pékin.

Mao Tsé-Toung quitte la politique en 1974. Il décède à Pékin le 9 septembre 1976. Plusieurs Chinois considèrent toujours Mao comme un grand révolutionnaire.

La femme de Mao, Jiang Qing, aurait joué un rôle actif et supposément nocif durant la Révolution culturelle. Peu de temps après le décès de Mao, elle est arrêtée, jugée et condamnée à mort. Sa peine est par la suite commuée en emprisonnement à vie.

 

 

Joseph Staline

 

Staline

 

Joseph Staline (du russe stal, « acier »), de son vrai nom Iosif Vissarionovitch Djougachvili, est né le 21 décembre 1879 à Gori, aujourd’hui Tbilisi en Géorgie. Dans son enfance, le futur Staline est brutalisé par un père alcoolique et violent qu'il perd à l'âge de onze ans. Cela a créé en lui un profond désir de vengeance à l'encontre de quiconque s'opposerait à lui. Sa mère travaille durement pour l'envoyer à l'école religieuse de Gori. Bon élève, il entre au séminaire orthodoxe de Tiflis (capitale géorgienne) en 1893. Il y apprend le russe et est influencé par le nationalisme géorgien. Mais, il se révolte contre les règles de cette institution et ses idées marxistes lui valent d'être exclu du séminaire en 1899.

 

Le Stalinisme

 

Sans rivaux, Staline met en place durant les années 1930 son système. Le stalinisme contient des éléments propres à la révolution bolchevique, à l'héritage marxiste-léniniste, et des spécificités russes. En plus d'une nouvelle orientation politique et économique qui modifie les mentalités, un climat de terreur s'installe, Staline mettant en place un pouvoir absolu, allié d'un véritable culte de la personnalité. Le fondement idéologique du stalinisme est la dictature du prolétariat. Dans la réalité, il s'agit de la dictature d'un seul homme appuyé sur plusieurs appareils : le parti, l'État, la police.

Conclusion  

 

Staline a donc régné avec une poigne de fer sur l ‘URSS. Il a occupé une place essentielle dans l'Histoire. Il est parfois désigné comme l'un des pires dictateurs de l'Histoire. Il serait responsable de l'exécution de 20 millions de soviétiques pendant son règne. Il faut ajouter à cela la déportation de peuples entiers accusés de trahison (Karatchaïs, Kalmouks, Tchétchènes, Ingouches, Balkars, Tatars...). Il a fait preuve d'une cruauté démesurée, qu'on peut essayer de comprendre dans ses origines. Il a toujours vécu au sein de la violence et a lui même développé un caractère agressif. Il semblerait de plus qu'il avait honte de ses origines misérables et géorgiennes, et qu'il avait envie de se venger de la société où il était né trop bas. De plus, il se déclarait ethniquement russe. L'annonce de sa mort a affecté le monde entier. Si pour beaucoup, cela a été perçu comme un soulagement, on a quand même observé des scènes d'hystérie collective lors de son enterrement. Beaucoup en effet le considèrent comme un héros, malgré ses crimes. Il a permis à l'Union Soviétique de résister au nazisme et a fait de l'URSS une grande puissance mondiale. Le stalinisme, en tant que régime a duré plus longtemps malgré sa dénonciation. Il faut néanmoins avoir à l'esprit que le stalinisme diffère des intentions plus louables des premiers révolutionnaires communistes. 

 

 

Adolf Hitler

 

Hitler portrait

 

Né à Braunau (Autriche) le 20/04/1889 ; Mort à Berlin (Allemagne) le 30/04/1945

Adolf Hitler bouleversa l’histoire du XXe siècle. Autodidacte et orateur brillant, il répandit son idéologie nazie dans toute l’Allemagne. Nommé chancelier en 1933, il instaura sa dictature à partir de 1934, époque où il devint le « Führer ». Face à sa politique militaire d’annexion de territoires, la Seconde Guerre mondiale était devenue inévitable. Comme il l’avait annoncé dans son livre Mein Kampf, il mit en place la solution finale destinée à l’extermination des Juifs. 6 millions de personnes trouvèrent la mort dans les camps de concentration (Juifs, Tsiganes, homosexuels, handicapés).

 

 

Adolf Hitler,

 

1889

20 avril

Naissance d'Adolf Hitler
Adolf Hitler naît dans un petit village autrichien, Braunau, en avril 1889. Quatrième enfant d’un douanier et d’une femme d’origine paysanne, il devient orphelin à quatorze ans.

1920

24 février

Hitler présente la doctrine nazie
Au cours d'une réunion publique organisée à la Hofbräuhaus de Munich, Adolf Hitler présente pour la première fois l'idéologie nazie devant une assistance de 2 000 personnes. Il propose, grâce à la création d'un parti nazi, de créer un "État raciste national-socialiste". Hitler publiera son livre-programme "Mein Kampf" (Mon combat), cinq ans plus tard, en 1925.

1933

30 janvier

Hitler chancelier allemand
Le président de la République allemande, le maréchal Paul von Hindenburg, décide contre son gré de nommer Hitler à la chancellerie du Reich. Il n'a aucune sympathie pour le leader du Parti national-socialiste qu'il traite de "caporal bohémien". Hindenburg le charge de former un nouveau gouvernement de "concentration nationale". Le nouveau cabinet comprend trois membres du parti nazi à des places stratégiques : Hitler à la tête du gouvernement, Göring en tant que commissaire intérieur pour la Prusse et Frick au ministère de l'Intérieur. A la mort d'Hindenburg, le 2 août 1934, Hitler lui succèdera à la présidence du Reich.

1933

27 février

Incendie du Reichstag
Dans la nuit, le Parlement allemand s'embrase. Le communiste néerlandais Marinus van der Lubbe est arrêté sur les lieux de l'incendie. Il est immédiatement désigné comme coupable par le nouveau chancelier Adolf Hitler qui voit dans cet acte criminel un complot communiste. Le parti national-socialiste (NSDAP) s'empare de l'accident pour procéder à l'élimination des communistes allemands. Dès le lendemain 4 000 responsables du PC sont arrêtés.

1935

16 mars

Hitler rétablit le service militaire
Le chancelier allemand Adolf Hitler annonce le rétablissement du service militaire obligatoire en Allemagne. Dans le même temps il décide que les effectifs de l'armée seront portés de 100 000 à 500 000 hommes. La France, l'Angleterre et les États-Unis, vainqueurs de la première Guerre mondiale, assistent impuissants à la première violation du traité de Versailles. Hitler ne cache plus son désir de former une armée offensive et puissante.

1935

15 septembre

Création des lois de Nuremberg
A Nuremberg, pendant le congrès du parti nazi, Hitler promulgue ses premières lois antisémites. Il prive les Juifs de la citoyenneté allemande et leur interdit aussi d'épouser ou de fréquenter des "Aryens". Trente mois après l'arrivée au pouvoir des nazis, ces lois inaugurent un processus d'exclusion qui débouchera sur la "solution finale".

1936

7 mars

L'Allemagne viole le traité de Versailles
Les troupes de la Wehrmacht occupent la zone démilitarisée de Rhur. Le chancelier allemand, Adolf Hitler, déclare caduques les dispositions du Traité de Versailles par lesquelles l'Allemagne s'engage à démilitariser la Rhur. Si les puissances occidentales s'insurgent face à cette violation du droit international, elles ne prennent aucune mesure concrète pour contrer l'Allemagne. Le service militaire obligatoire avait déjà été rétabli illégalement un an auparavant. En 1938, les accords sur les frontières seront à nouveau bafoués quand le Fürher ordonnera l'invasion de l'Autriche.

1938

13 mars

Hitler réalise l'Anchluss
Après la démission forcée du chancelier autrichien, Hitler donne l'ordre à ses troupes d'envahir l'Autriche au petit matin. Les Autrichiens acclament les soldats du Reich qui ne rencontrent aucune difficulté à prendre possession du pays. Le chancelier allemand défilera dans sa ville natale, Braunau-am-Inn. Il proclamera la réunification de l'Autriche et de l'Allemagne au nom de "l'Anschluss", le "rattachement". Tenté dès 1934 mais avorté sous la menace de l’Italie, ce rapprochement entre les deux pays était interdit par les traités de Versailles et de Saint-Germain, pourtant les démocraties occidentales ne réagissent pas. Un référendum organisé par Hitler en Allemagne et en Autriche approuvera massivement cette annexion. L'Autriche, nouveau pion sur l'échiquier nazi, devient la marche de l'Est du Reich, "l'Ostmark".

1938

30 septembre

Signature du traité de Munich
Dans la nuit, Hitler, Mussolini et les deux Premiers ministres anglais et français, Chamberlain et Daladier, signent à Munich un accord sur le statut de la Tchécoslovaquie. Après douze heures de négociation et dans le but d'éviter un nouveau conflit européen, la France et la Grande-Bretagne cèdent aux ambitions allemandes. Le gouvernement tchécoslovaque, peu enclin à admettre cette rupture du traité de Versailles et de Saint-Germain-en-Laye, a dû se soumettre aux volontés des grandes puissances. L'Allemagne est la grande gagnante de cette rencontre. Hitler envahira les Sudètes dès le lendemain, commençant ainsi le démantèlement de la seule démocratie d’Europe centrale. Les accords de Munich deviendront par la suite le symbole de la faiblesse des démocraties européennes face à la montée des fascismes.

1939

23 août

Le pacte germano-soviétique
L'URSS et l'Allemagne signe à Moscou un pacte de non-agression valable pour 10 ans. Un protocole secret répartit leur zone d'influence en Europe de l'Est. Hitler, qui obtient ainsi la neutralité de l'URSS, déclarera la guerre à la Pologne le 1er septembre. Staline en profitera alors pour agresser la Finlande, annexer les pays baltes et envahir la Roumanie. Ce pacte sera rompu lorsqu’Hitler lancera une attaque contre l'URSS le 22 juin 1941.

1939

1 septembre

La Wehrmacht envahit la Pologne
Vingt ans après la fin de la Première Guerre mondiale, que les survivants voulaient comme la "der des ders" (la dernière), Hitler, qui cherche à assurer l'"espace vital" de l'Allemagne, envahit la Pologne. Deux jours plus tard, La Grande-Bretagne et la France déclareront la guerre à l'Allemagne. C'est le début de la Seconde Guerre mondiale qui ne s'achèvera qu'en 1945 et fera plus de 50 millions de morts. La défaite de la Pologne, dotée d’une armée obsolète, sera rapide. Le sort de la Pologne pendant l’occupation sera particulièrement difficile.

1940

10 mai

Hitler envahit la Belgique
7 mois après la déclaration de guerre de la France et de l'Angleterre, l'Allemagne rompt le front occidental. Le Führer met ainsi fin à la "drôle de guerre" en lançant ses armées sur les Pays-Bas, la Belgique et la France. En quelques jours, 8 à 10 millions de Belges et de Français se retrouvent sur les routes. Les états-majors néerlandais et belge capitulent les 15 et 27 mai. Les Allemands entrent dans Paris le 14 juin et le maréchal Pétain demande l'armistice qui sera signé le 22 juin.

1941

22 juin

Opération "Barbarossa" en URSS
Les troupes allemandes pénètrent en Union Soviétique. Nom de l'opération : "Barbarossa". Pourtant alerté par ses services secrets, Staline ne s'attendait pas à ce qu'Hitler rompe le pacte de non-agression signé deux ans plus tôt. Bien qu'ennemi du bolchevisme, le Premier ministre britannique, Winston Churchill, apporte aussitôt son soutien à l'URSS. La Wehrmacht, d'abord victorieuse face à une Armée rouge démoralisée, sera arrêtée par l'hiver avant d'atteindre Moscou. Considérant les Slaves comme des sous-hommes et le communisme comme leur principal ennemi, les nazis mèneront en URSS une guerre bien plus cruelle qu’à l’ouest. Cette attitude jouera en leur défaveur, stimulant le patriotisme russe au sein de toute la population.

1944

20 juillet

Tentative d'assassinat contre Hitler
Assistant à une réunion au quartier général de Rastenburg, le "Führer" échappe à une tentative d'assassinat fomentée par la noblesse militaire allemande. Le comte Claus von Stauffenberg, chef d'état-major des armées de l'Intérieur, organise l'attentat dans le but de restaurer la monarchie ou du moins de mettre en place une dictature conservatrice. Il dépose lui-même une valise piégée sous la table de réunion et quitte la salle. Mais la valise est fortuitement déplacée. Elle explose vers midi, loin d'Hitler. Il n'est que légèrement blessé. Stauffenberg sera exécuté le soir même et remplacé par Himmler.

1945

30 avril

Hitler met fin à ses jours
Alors que les armées russes pénétrent dans Berlin le 30 avril 1945, Hitler se sucide dans son bunker avec sa compagne, Eva Braun.

 

 

 

 

Tous ces grands hommes ont participé à l’essor de leurs pays respectif en bien ou en mal, voir même les deux à la fois.

Alors effectivement pourquoi ne pas les rendre hommages, à ce moment Polpot et Bokassa ou encore ben-Laden qui a participé à mettre en lumière les islamistes sont les bienvenu sur la place public.

Heureusement que la réalité est tout autre, a chacun sa vérité.

Partager cet article

Repost 0
Published by harent le varent - dans actualité
commenter cet article

commentaires