Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de harent le varent
  • Le blog de harent le varent
  • : Ces trois regles signifient littéralement : « Ne vois pas », « N'entends pas », « Ne parle pas ». Plus précisément, la doctrine citoyenne signifient « je ne dis pas ce qu'il ne faut pas dire », « je ne vois ce qu'il ne faut pas voir », et enfin « je n'entends ce qu'il ne faut pas entendre »
  • Contact

etre ou ne pas etre

je ne vois pas, ne parle pas et n'entend pas. je ne suis plus rien sinon je mexprime, alors voila l'occassion.

Recherche

30 janvier 2010 6 30 /01 /janvier /2010 16:40

toyotatoyota1
La guerre que se livre dans l’ombre les deux plus grands constructeurs d’automobile, a pris une nouvel dimension avec le rappel par Toyota d'un nombre indéterminé de véhicules.

Depuis que Général Motors a perdu sa premier place mondial, la guerre des deux grands c’est envenimé et Général Motors a juré avoir la peau du nippon, comme du temps de la guerre du pacifique.

Général Motors a torpillé Toyota avec une pédale d’accélération pour freiner sa progression.

Le tire a fait mouche ;

Le numéro 1 mondial de l'automobile a dû suspendre, la vente de huit de ses 16 modèles nord-américains. Deux usines ontariennes et quatre aux États-Unis arrêteront de produire ces modèles, jusqu'à nouvel ordre.

Toyota a annoncé le rappel de 1,093 million de véhicules aux États-Unis en raison du défaut technique, susceptible de provoquer le blocage de l'accélérateur.

 

Mais la guerre fait rage depuis bien plus longtemps que cela. Toyota avais prit le dessue grâce à la fiabilité de ses voitures et la bonne gestion de ses comptes. Au même moment Général Motors était engluer dans la crise et le plomber dans ses comptes par des filières en déficits.

Mais si il y a un domaine ou les Américains exalte, c’est bien dans les cous bas a travers l’espionnage et la destruction industriel.

Le géant Américain n’est pas à son premier cou d’essai et Toyota vat l’apprendre à son dépend.                                                                                                                              Quelque 4,2 millions de Toyota et de Lexus avaient déjà été rappelées l'automne dernier pour régler ce même problème. Mais «Toyota avait décidé d'inclure certains nouveaux modèles dans cette campagne».                                                                                                              Les cinq modèles concernés sont les Corolla, Venza, Matrix et Pontiac Vibe produits en 2009, et les Highlander produits entre 2008. L'extension du rappel, qui était déjà le plus important de l'histoire de Toyota, porte donc à 5,3 millions le nombre de véhicules concernés.

Toyota a d'autres problèmes et est affligée par une cascade de rappels touchant maintenant 5,2 millions de véhicules juste en Amérique du Nord. Les autorités routières américaines enquêtent sur des cas d'accélérations incontrôlables qui pourraient avoir causé des accidents mortels. Toyota a du se justifier auprès des autorités Américaines sur les pédales; Toyota a indiqué aux autorités routières américaines que la condensation et l'usure sont les facteurs du problème. Une friction accrue peut faire en sorte que la pédale d'accélération reste bloquée en position enfoncée. Ou qu'elle prenne du temps à revenir en position de départ.

Comme au temps de la guerre froide, cette confrontation ce fait au niveau des bureaux d’études par l’infiltration d’agent double, qui a pour but de saboter la fabrication et l’élaboration de pièce rentrent dans la construction des voiture, comme la pédale d’accélération.

Et Toyota a trouvé le coupable ; Le sous-traitant CTS, d'Elkhart, en Indiana, s'est retrouvé sous les projecteurs le 26 janvier quand Toyota l'a montré du doigt comme fabricant des pédales d'accélération qui peuvent «coller» au lieu de revenir en place quand on lève le pied. Toyota a visé spécifiquement la seule usine ontarienne de CTS.

 Le sous-traitant qui fabrique les pédales d'accélérateur potentiellement défectueuses de Toyota, CTS Corp., affirme avoir trouvé la cause du problème et sa solution. Une nouvelle pièce a été conçue en collaboration avec Toyota et CTS met trois de ses usines à plein régime pour alimenter au plus vite les usines de montage nord-américaines du constructeur japonais.

CTS a réagi en affirmant que les pièces fabriquées le sont à partir des devis et spécifications de Toyota.

Mais l'autre fournisseur de Toyota pour cette pièce, le japonais Denso, ne semble pas avoir de problèmes. Toyota affirme que seuls ses véhicules munis de pédales CTS sont visées par le rappel.

General Motors qui rie et Toyota qui pleure.

 

Acte 1) Général Motors 1, Toyota 0

 

Ces rumeurs infondées ont déjà fait couler beaucoup d’encre, mais la bataille ne fait que commencer.
toyota1toyota

Partager cet article

Repost 0
Published by harent le varent - dans industrie
commenter cet article

commentaires