Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de harent le varent
  • Le blog de harent le varent
  • : Ces trois regles signifient littéralement : « Ne vois pas », « N'entends pas », « Ne parle pas ». Plus précisément, la doctrine citoyenne signifient « je ne dis pas ce qu'il ne faut pas dire », « je ne vois ce qu'il ne faut pas voir », et enfin « je n'entends ce qu'il ne faut pas entendre »
  • Contact

etre ou ne pas etre

je ne vois pas, ne parle pas et n'entend pas. je ne suis plus rien sinon je mexprime, alors voila l'occassion.

Recherche

19 août 2010 4 19 /08 /août /2010 10:18

La province de Guantánamo se trouve au sud-est de Cuba. Sa capitale est la ville de Guantánamo.

guantanamo

C'est dans cette province que se trouve le Parque Nacional Alejandro de Humboldt, ainsi que la base navale militaire des États-Unis de Guantánamo.

Le camp de Guantánamo se trouve sur la base navale de la baie de Guantánamo dans le sud-est de Cuba. Ce centre de détention militaire de haute sécurité détient des personnes qualifiées de « combattants hors-la-loi », capturées par l'armée américaine dans les différentes opérations qu'elle mène à l'étranger (Afghanistan, Irak, etc.) contre des présumés militants et « terroristes » islamistes. Le choix de ce centre situé à Cuba sur une base militaire américaine a été justifié par le président George W. Bush afin de fonder juridiquement la décision de refuser de soumettre les détenus au système judiciaire fédéral américain, prenant appui sur l'extra-territorialité de la base.

C'est de cette base qu'en 1898, les États-Unis (qui comptaient à l'époque au plus fort de la guerre hispano-américaine 17 000 hommes à sa base de Santiago) avaient conquis Porto Rico avec 500 hommes, s'adjugeant ainsi la souveraineté de cette île des Caraïbes.

Ce camp est situé sur un terrain de 30 000 acres (121 km²), actuellement loué par le gouvernement des États-Unis au gouvernement de Cuba. Cette location est effective depuis le 23 février 1903, sous la présidence de Theodore Roosevelt, et est incessible sauf par consentement des deux parties.

Ce fut lui qui mit en application ce que prévoyait l’amendement Platt. Le 23 février 1903, il signa un accord pour la " cession de terrains pour l’établissement de dépôts de charbon et de bases navales "7 avec le premier président cubain, Thomas Estrada Palma, qui était également, par inadvertance, citoyen des États-Unis d’Amérique. L’accord concernait l’établissement de bases dans la baie de Bahia Honda (mais cette dernière ne vit finalement jamais le jour) et dans celle de Guantanamo, qui devint une base militaire US permanente. L’accord signé entre Roosevelt Ier et Estrada Palma, et confirmé en juillet, stipulait effectivement que l’accord ne pouvait être rompu que par décision conjointe des deux signataires : la République dépendante de Cuba autorisait par là les forces navales des États-Unis d’Amérique à stationner sur une portion de son territoire autant de temps que l’Empire l’estimait nécessaire.

 Un loyer de 4 085 dollars US est payé tous les ans par chèque. Le chef cubain Fidel Castro a toujours refusé d'encaisser ces paiements (sauf celui de la première année de la Révolution en 1959), car il n'accepte pas que l'un de ses plus grands ennemis dispose d'une base militaire sur son territoire.

En 1994, les États-Unis fondent un camp de détention pour isoler les prisonniers Haïtiens mêlés aux réfugiés du coup d'État. C'est ce même camp (que l'on appelle aujourd'hui camp X-Ray) qui commencera à accueillir les détenus soupçonnés de terrorisme fin 2001. Il est définitivement remplacé le 28 avril 2002 par le camp Delta.

 

Selon plusieurs témoignages[ ][]et documents[], les détenus sont soumis à des traitements dégradants et à diverses tortures au sein de la prison et au cours de leurs interrogatoires.

 

En 2005, une profanation du coran par un militaire américain aurait jeté le Coran dans les toilettes.

Cette même année, au moins 210 détenus (76 selon l'armée américaine) étaient en grève de la faim pour protester contre leur détention illimitée.

 

Le 15 février 2006, []l'ONU demande de « Fermer les installations de détention de Guantánamo sans délai supplémentaire » et que « soient jugés rapidement tous les détenus de Guantánamo » ou « libérés immédiatement ». Les critiques des conditions de détention portent surtout sur les limites floues entre certaines techniques d'interrogatoire qui peuvent être assimilées à de la torture et de ce fait,

 

 

Le 16 novembre 2008, Barack Obama, alors président-élu, a confirmé son intention de fermer le camp.

Obama a signé un décret présidentiel ordonnant la fermeture du camp dans un délai d'un an.

 

Apres les différentes protestations de par le monde, le non respect des doits de l’homme dans le centre de rétention, dans un rapprochement entre les deux pays et une ouverture de Cuba.

Le président Obama travaille sur un projet d’un accord pour rendre le camp de Guantanamo à Cuba par la signature des deux états USA et CUBA.

Les USA sont bien inspiré à demander a Israël de rendre les terres occupé aux palestiniens et ne pas rendre le camp de Guantanamo à Cuba.

Malheureusement la vérité est tout autre.

guantanamo bay

NOTA

Mais si la prison ferme ses portes, la base navale militaire, elle, restera opérationnelle.

Partager cet article

Repost 0
Published by harent le varent - dans politique
commenter cet article

commentaires