Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de harent le varent
  • Le blog de harent le varent
  • : Ces trois regles signifient littéralement : « Ne vois pas », « N'entends pas », « Ne parle pas ». Plus précisément, la doctrine citoyenne signifient « je ne dis pas ce qu'il ne faut pas dire », « je ne vois ce qu'il ne faut pas voir », et enfin « je n'entends ce qu'il ne faut pas entendre »
  • Contact

etre ou ne pas etre

je ne vois pas, ne parle pas et n'entend pas. je ne suis plus rien sinon je mexprime, alors voila l'occassion.

Recherche

17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 00:06

Jacques Chirac a déclaré par deux fois avoir l'intention de « voter Hollande, sauf si Juppé se présente, parce qu’il aime bien Juppé ».

Alain Juppé est né le 15 août 1945 à Mont de Marsan (Landes).

Il y  étudie à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris en 1968, puis à l’École nationale d’administration de 1970 à 1972.

Réélu Maire de Bordeaux le 14 mars 2008.

Ministre d’Etat, Ministre de la Défense et des anciens combattants (novembre 2010 - février 2011).

Ministre d’Etat, Ministre des affaires étrangères et européennes (février 2011).

Jacques Chirac a toujours au coté d’Alain Juppé.

Alain Juppé a débuté sa carrière politique aux côtés de Jacques Chirac, dont il reste un fidèle. Il adhère au RPR dès la création du parti en 1976 et tient le poste de conseiller adjoint lors de l’élection présidentielle perdue de 1981. En 1983 (en photo), il intègre le conseil municipal, comme adjoint chargé des finances à la mairie de Paris. AFP

 

Jacques Chirac est élu le 7 mai 1995 et prend ses fonctions le 17 mai, succédant à François Mitterrand. À son arrivée à l'Élysée, il nomme Alain Juppé Premier ministre. Ce dernier met l'accent sur la lutte contre le déficit budgétaire et la dette de l'État afin de respecter le pacte de stabilité de l'Union européenne et d'assurer l'arrivée de l'euro.

Jacques Chirac a toujours au cote d’Alain Juppé pour le meilleur et pour le pire.

De plus en plus impopulaire, le gouvernement d'Alain Juppé doit affronter des grèves massives durant l'hiver 1995-1996, dues à la réforme des retraites du public et au gel du salaire des fonctionnaires. Devant l'essoufflement de sa majorité, il risque une dissolution, attendue par beaucoup et probablement conseillée par Dominique de Villepin, de l'Assemblée nationale le 21 avril 1997, soit onze mois avant la date prévue. Pris de court, ni son parti ni son électorat ne comprennent son geste tandis que l'opposition crie à la manœuvre. Les élections qui suivent voient la victoire de la « gauche plurielle », menée par Lionel Jospin. Jacques Chirac nomme ce dernier Premier ministre. WIKIPEDIA

 

En décembre 2004, Alain Juppé, ancien adjoint à Paris et ancien Premier ministre, est condamné dans l'affaire des emplois fictifs du RPR. "Le meilleur d'entre nous" selon Chirac écope d'un an d'inéligibilité.

Jacques Chirac a toujours au cote d’Alain Juppé plus pour le pire que le meilleur.

Alain Juppé, l’ancien Premier ministre, avait payé de seize mois de prison avec sursis son silence complice.
Détournements de fonds publics, recrutements de complaisance, misent en place très occulte et confidentielle de chargés de mission payés par la Ville sans travailler pour les Parisiens, parfois même sans travailler du tout, et qui n'à en réalité servie qu'aux ambitions présidentielles de Chirac pendant les douze années où il régna sans contrôle sur la capitale et ses énormes budgets. Jeuneafrique.com

Alors quand Chirac dit qu’il aime Juppé et qu’il voterait pour lui,

C’est de l’humour corrézien.

Partager cet article

Repost 0
Published by harent le varent - dans politicien
commenter cet article

commentaires