Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de harent le varent
  • Le blog de harent le varent
  • : Ces trois regles signifient littéralement : « Ne vois pas », « N'entends pas », « Ne parle pas ». Plus précisément, la doctrine citoyenne signifient « je ne dis pas ce qu'il ne faut pas dire », « je ne vois ce qu'il ne faut pas voir », et enfin « je n'entends ce qu'il ne faut pas entendre »
  • Contact

etre ou ne pas etre

je ne vois pas, ne parle pas et n'entend pas. je ne suis plus rien sinon je mexprime, alors voila l'occassion.

Recherche

20 septembre 2008 6 20 /09 /septembre /2008 09:35

-50% étudiants  + plan réussite en licence = fini l’échec abracadabra

L’université change oui mais surtout la connerie des politiciens

Une fois de plus nos politiciens ne prennent pas leurs responsabilité, qu’il soi de gauche ou de droite.

Depuis bien des années les ministres de l’éducation ont voulu augmenter le nombre de réussite d’élèves au bac. Nous pouvons être fières de tous ces hommes politiques pour le résultat, plus de 80% de candidat reçu, chapeau messieurs.

A regarder de plus prés, on comprend vite fait et bien fait que c’est le niveau des bacheliers qui a beaucoup baissé, nos politiciens n’avaient pas le choix. Tous le monde sait que techniquement c’est impossible qu’il suffit qu’un politicien parle pour que le nombre de bachelier augment d’une façon aussi rapide, sans un coup de pouce des correcteur et des inspecteurs académique pour dévaloriser le bac.

Pour preuve si on refaisait passer les bacheliers de nos jours le bac des années 60, il est fort à parié qu’on aurait eu de drôle de surprise.

OK, baissé le niveau du bac très bien mais le problème est que le niveau a l’université n’a pas changé ou très peu.

Le résultat s’en fait ressentir à la fin de la première année d’université avec moins de la moitié des étudiants en deuxième année.

Il faut dire aussi que le cout des études supérieures est très élève, des élèves mal préparer aux prises de notes, travaille individuel et un manque d’écoute. Tout cela diminue leurs chances en plus de l’absence de connaissance lié au niveau trop bas.

Bien des problèmes pourraient disparaitre si le mal était combattu à la racine « le niveau par la connaissance » redonné au bac ses lettres de noblesse.

Loin de la, bien au contraire notre chère ministre de l’enseignement supérieur a trouvé, elle aussi une bonne idée ; le plan « réussite en licence »

 

Encore l’argent des contribuables gaspiller en homme et en temps.

 

Quand on prend le problème par la queue il faut pas s’étonné de ce faire baisé par les résultats.

Partager cet article

Repost 0
Published by harent le varent - dans education
commenter cet article

commentaires